Skip to main content

Selon un nouveau sondage, le trafic sur les réseaux au Canada a augmenté considérablement pendant la pandémie de COVID-19, ce qui stimule la productivité

mai 27, 2020

Articles

Un nouveau sondage montre à quel point les Canadiens comptent sur leur connexion réseau pendant la crise de santé publique actuelle, tandis qu’ils travaillent de la maison, suivent des cours en ligne et restent connectés avec les personnes et l’information qui leur sont importantes.

Le rapport intitulé Gestion des réseaux en cette période sans précédent, publié cette semaine par l’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS), dévoile que le trafic Internet résidentiel filaire a affiché une augmentation allant jusqu’à 48,7 % pour les téléchargements et jusqu’à 69,2 % pour les téléversements. Le nombre de minutes d’appels vocaux mobiles a augmenté de 60 %. Le trafic de données mobiles a varié d’un fournisseur à l’autre, indiquant soit une augmentation, soit une baisse des volumes de trafic mobile.

Les opérateurs interrogés comprenaient Rogers, Bell, SaskTel, Shaw/Freedom, Tbaytel, TELUS et Vidéotron.

« Les exploitants d’infrastructure de télécommunication au Canada ont dû réagir rapidement, voire réoutiller leurs installations pour répondre aux nouvelles exigences de la clientèle. Grâce à ces ajustements, qui ont été mis en place rapidement, ainsi qu’à la résilience des réseaux de télécommunication du Canada, la transition des Canadiens et Canadiennes vers le télétravail s’est effectuée avec succès », indique le rapport.

Le rapport cite également l’analyse faite par Aternity des données recueillies auprès de 500 entreprises Global 2000. Il a révélé que « la firme Aternity a d’ailleurs établi que le télétravail [au Canada] a subi une hausse de 170 % depuis le début des mesures, ce qui a donné lieu à une hausse de la productivité de 25 % En Europe et aux États-Unis, on a plutôt observé un effet inverse, ce qui a donné lieu à un recul de la productivité de 8,2 % et 7,2 % respectivement. Nos données démontrent que le télétravail et d’autres changements dans les habitudes des clients ont contribué à une demande accrue en biens de consommation et à de nouveaux modes d’utilisation des services. »

En ce qui a trait à notre examen économique, les réseaux du Canada seront au cœur du bien-être social et économique de notre pays, a déclaré Roberg Ghiz, président et chef de la direction de l’ACTS.

« Nos réseaux de télécommunication sont l’épine dorsale de l’économie et la société numériques. Les Canadiens et Canadiennes continueront d’avoir de plus en plus recours aux télécommunications puisque de plus en plus d’entreprises et de services gouvernementaux se tournent vers l’Internet. Pour cette raison, les exploitants d’infrastructure du Canada continuent de faire des investissements pour améliorer les réseaux nationaux et déployer les nouvelles technologies, comme celle du 5G sans fil. Ce sont ce genre d’investissements qui contribueront réellement à la croissance économique, à la création d’emplois et à l’amélioration de la qualité de vie au Canada. »