Skip to main content

Un artiste ojibwé conçoit un t-shirt orange pour Rogers en appui à la Journée nationale des peuples autochtones.

juin 21, 2020

Articles

Dans un esprit de sensibilisation, de guérison et de réconciliation, Rogers a invité Patrick Hunter, un artiste ojibwé, à concevoir un t-shirt orange spécial en l’honneur de la Journée nationale des peuples autochtones. 

« Rogers accorde beaucoup d’importance à l’inclusion et à la diversité, et nos employés sont très enthousiastes à l’idée de collaborer avec des partenaires autochtones comme l’artiste Patrick Hunter afin de continuer à mieux faire connaître notre belle culture et les défis constants auxquels nos communautés font face », a déclaré Kim Barrington, présidente, groupe sur la diversité consacré aux Autochtones, Rogers Communications.

Dévoilé cette semaine à l’occasion d’un événement pour les employés de Rogers, le t-shirt sera mis en vente plus tard cet été et le produit net sera versé à des communautés autochtones.  L’initiative contribuera également à souligner, en septembre la Journée du chandail orange, qui sensibilise les gens aux répercussions des pensionnats et appuie les activités de réconciliation.

« Chaque plume représente les quatre points cardinaux et les sept enseignements ancestraux, des concepts reconnus par la plupart des cultures autochtones au Canada, explique Patrick Hunter, qui a conçu le t-shirt. « Les plumes d’aigle sont données aux personnes qui se sont surpassées pour servir leur communauté. Les plumes disposées pour former le soleil signifient que les personnes qui n’ont pas réussi à sortir des pensionnats font maintenant partie de l’univers et n’ont pas été oubliées, et nous honorons leur vie. »

Rogers tient à rendre hommage à ses nombreux partenaires d’un bout à l’autre du pays qui lui ont permis de se joindre à eux pour soutenir les peuples autochtones.   

  • Bourses d’études Ted Rogers : Vingt jeunes Autochtones talentueux ont reçu des bourses d’études Ted Rogers pour une valeur de près de 100 000 $ depuis 2018. Leurs candidatures avaient été proposées par Indspire, un organisme partenaire qui fournit du financement et des ressources pour l’éducation aux élèves et aux formateurs qui sont Inuits, Métis et des Premières Nations partout au pays.
  • Dons communautaires Ted Rogers :
    • Chaque année, le programme IA-STIM : Les jeunes autochtones en STIM, du réseau Actua appuie plus de 35 000 jeunes autochtones dans plus de 200 communautés du Canada. Le programme, soutenu en partie par les dons communautaires Ted Rogers, associe des aspects de la culture et des connaissances traditionnelles à la science moderne afin d’ouvrir la voie aux jeunes Autochtones pour qu’ils puissent explorer leur potentiel en tant que futurs innovateurs dans le domaine des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM). Depuis 2018, 150 000 $ provenant des dons communautaires Ted Rogers ont été investis dans tous les programmes d’Actua visant à éliminer les obstacles pour les filles, les jeunes à risque et les jeunes Autochtones.
    • Depuis 2018, cinq communautés autochtones ont pu participer à des salons régionaux des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) de Sciences jeunesse Canada grâce à un soutien de 100 000 $ provenant des dons communautaires Ted Rogers. 
  • Sportsnet :
    • Pour célébrer la Journée nationale des peuples autochtones, Sportsnet a produit deux séances de questions et réponses qui seront diffusées sur YouTube et sportsnet.ca.  La première met en vedette Ethan Bear, défenseur des Oilers d’Edmonton, qui est né et a grandi dans la Nation crie d’Ochapowace, en Saskatchewan.  L’autre se déroule en compagnie de Mary Spencer, athlète olympique et championne du monde de boxe, et fière membre de la Première Nation des Chippewas de Nawash.
    • Vendredi, Ron MacLean a accueilli l’athlète, militante et communicatrice Waneek Horn-Miller à titre d’invitée à l’entrevue In Conversation. Mohawk de Kahnawake, au Québec, elle a été co-capitaine de la première équipe olympique féminine de water-polo au Canada et médaillée d’or en water-polo aux Jeux panaméricains de 1999. Militante bien connue pour les droits des Autochtones, elle défend le droit des jeunes à participer à des sports et agit comme modèle auprès de cette jeunesse. En 2015, l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique l’a nommée l’une des femmes les plus influentes du pays dans le sport.
  • Tournée Hockey d’ici de Rogers : En célébrant les contributions et les traditions des peuples autochtones du Canada, Sportsnet et la Tournée Hockey d’ici de Rogers ont travaillé à unir les communautés par le pouvoir du sport. Commençant chaque diffusion des deux dernières saisons par une reconnaissance officielle du territoire, la Tournée Hockey d’ici de Rogers a également animé des festivals dans la Nation crie d’Enoch et la Première Nation de Peguis. La célébration des communautés autochtones par Sportsnet comprend également des diffusions de matchs de la LNH en en langue crie des plaines, des moments historiques, en partenariat avec APTN.
  • Espace de réconciliation : L’année dernière, Rogers a inauguré l’espace de réconciliation Downie-Wenjack à son siège social du centre-ville de Toronto, créant un espace de sensibilisation et de compréhension de l’art, de l’histoire et de la culture autochtones, avec des employés et des membres de la communauté.
  • Connectivité : Reconnaissant l’importance de la connectivité dans les communautés autochtones, Rogers a travaillé avec des partenaires comme le gouvernement de la Colombie-Britannique, la Nation Nisga’a, les Premières Nations de Witset et l’opérateur du Nord du Canada SSi Canada pour offrir une couverture sans-fil aux communautés des régions du Nord du pays.

Nous espérons que vous vous joindrez à nous pour célébrer et honorer la culture et les contributions uniques des Premières Nations, des Inuits et des Métis au Canada.