Skip to main content

Rogers maintient sa position de chef de file en matière de 5G avec l’investissement le plus important dans le spectre de la bande de 3 500 Mhz pour la 5G, desservant ainsi 99,4 % de la population canadienne

juillet 29, 2021

Nouvelles
  • Rogers investit 3,3 milliards de dollars pour obtenir le plus grand nombre de licences de 3 500 MHz dans 169 des 172 régions, demeurant ainsi le réseau 5G le plus étendu au pays
  • Les investissements de Rogers échelonnés sur plusieurs décennies permettent de soutenir la croissance économique du Canada, de créer des emplois, de susciter l’innovation et d’attirer des investissements dans les communautés urbaines et rurales ainsi dans que les banlieues, afin d’offrir à la population canadienne le meilleur de la 5G
  • Le spectre de 3 500 MHz s’ajoutera aux investissements initiaux de Rogers dans celui de 600 MHz à basses fréquences dans toutes les provinces et tous les territoires, afin d’améliorer le premier réseau 5G le plus étendu et le plus fiable au pays

TORONTO, 29 juillet 2021 – Rogers Communications a annoncé aujourd’hui qu’elle a consacré 3,3 milliards de dollars à l’acquisition du spectre de 3 500 MHz, atteignant ainsi 99,4 % de la population canadienne. Cet investissement lui permettra d’améliorer et d’accélérer l’expansion du premier réseau 5G¹ le plus étendu et le plus fiable au pays. Cet investissement dans l’avenir du Canada fait de Rogers le plus important investisseur du spectre 5G dans les marchés ruraux et urbains ainsi que dans les banlieues au pays.

« Cet investissement dans le spectre 5G s’ajoutera à nos actifs connexes actuels et nous permettra d’offrir la connectivité de classe mondiale dont le Canada a besoin pour accroître sa productivité, susciter l’innovation, créer des emplois et être concurrentiel dans une économie mondiale au cours des prochaines décennies, a déclaré Joe Natale, président et chef de la direction de Rogers Communications. Nous nous sommes lancés dans ces enchères avec un plan précis, que nous avons réalisé, soit d’acquérir le spectre dont nous avons besoin pour continuer d’améliorer le réseau 5G le plus étendu et le plus fiable au pays et pour offrir une valeur à long terme à nos clients, à nos actionnaires et à l’ensemble du Canada. »

À titre de seul exploitant d’un véritable réseau sans-fil national au pays avec du spectre dans pratiquement chaque communauté au Canada, Rogers a investi 3,3 milliards de dollars (soit l’équivalent de 3,38 $ par MHz/POP) dans l’acquisition de licences additionnelles, d’une durée de 20 ans, du spectre de 3 500 MHz dans 169 des 172 régions de niveau 4 d’ISDE au Canada, y compris les régions clés et la majorité des régions rurales ainsi que les grands centres urbains comme Toronto, Montréal, Vancouver, Calgary et Ottawa. L’achat du spectre sera financé par les soldes de trésorerie et les facilités de crédit bancaire de l’entreprise.

Le spectre à fréquences élevées de 3 500 MHz présente une combinaison unique de caractéristiques pour permettre la mise en place de nouveaux services et applications 5G et proposer la prochaine génération d’innovation 5G, notamment :

  • Mobilité de l’avenir – une bande de spectre 5G qui présente une combinaison optimale de vitesse, de capacité et de couverture pour offrir des applications et des services qui utilisent des réseaux sans-fil à large bande ultrafiables et à latence faible à la clientèle grand public et Affaires, ainsi qu’aux réseaux privés sans-fil
  • Accès fixe sans fil – permet d’offrir une connectivité fiable aux communautés rurales, éloignées et autochtones sous-desservies et non desservies
  • Applications IdO à large bande – permet de propulser de nouvelles expériences client, comme des applications de villes intelligentes et de sécurité publique, ainsi que des solutions pour l’agriculture numérique et les ressources naturelles
  • Informatique en périphérie de réseau mobile – permet de rapprocher les puissantes fonctions en nuage et l’utilisateur final, ce qui favorise une latence ultrafaible pour les applications en temps réel, notamment celles pour les soins de santé à distance, la robotique, la fabrication et l’automatisation industrielle

Rogers a été le premier exploitant à offrir la 5G à la population canadienne au début de 2020. Au cours de la dernière année et demie, elle a offert la connectivité 5G à plus de 700 communautés au Canada. D’ici la fin de 2021, 1 000 communautés auront accès à la 5G de Rogers.

Plus récemment, Rogers a été reconnue par umlaut, leader mondial de l’analyse comparative des réseaux mobiles, comme chef de file en matière de réseau 5G, après s’être classée première aux tests menés par umlaut, et a été désignée comme celle qui offre le réseau 5G le plus fiable au Canada. Cliquez ici (anglais seulement) pour en savoir plus.

Rogers a également été le premier exploitant au Canada à déployer un réseau central autonome 5G, le centre de contrôle et de commande du réseau, propulsé par Ericsson en décembre 2020, une étape clé pour faire évoluer la 5G et prendre en charge les cas de latence ultra-faible et d’utilisation future. Le nouveau spectre de 3 500 MHz acquis par Rogers lui permettra d’offrir des services fixes et mobiles novateurs à large bande comme des réseaux privés, une grande capacité de bande passante et une latence ultra-faible sur demande.

Rogers a continué de faire évoluer son écosystème 5G dans le cadre de partenariats stratégiques en matière de recherche, d’incubation et de commercialisation de technologies et d’applications 5G canadiennes en collaboration avec l’Université de la Colombie-Britannique, l’Université de Waterloo, l’Université de Calgary, Communitech, l’Université Ryerson pour la fondation de Cybersecure Catalyst de Rogers et ENCQOR.

Rogers a investi plus de 60 milliards de dollars au cours des trois dernières décennies afin d’offrir une connectivité de prochaine génération aux communautés et aux entreprises partout au pays. Misant sur cet investissement, la Société a récemment annoncé son intention de se joindre à Shaw, dans le but d’investir 6,5 milliards de dollars afin d’offrir une connectivité de classe mondiale dans l’Ouest canadien, de créer jusqu’à 3 000 emplois et de combler le fossé numérique plus rapidement que si les deux entreprises travaillaient séparément. Ensemble, ces deux sociétés créeront le réseau national en propriété exclusive le plus solide du pays, proposant plus de choix et d’avantages concurrentiels aux consommateurs et aux entreprises, en plus d’offrir le meilleur des réseaux de prochaine génération aux Canadiens.

À propos de Rogers : Rogers est une fière entreprise canadienne dont l’objectif est de donner plus de possibilités aux Canadiennes et aux Canadiens au quotidien. Rogers a évolué et occupe désormais une position de chef de file dans le domaine de la technologie et des médias, et travaille à bâtir et à étendre des réseaux de classe mondiale pour offrir la prochaine génération de connectivité aux entreprises et aux consommateurs canadiens, et pour contribuer à l’avenir du pays. Notre fondateur, Ted Rogers, a acheté sa première station de radio, CHFI, en 1960. Aujourd’hui, nous offrons le meilleur en matière de service sans-fil et résidentiel, de contenu sportif et de médias aux gens et aux entreprises d’ici. Ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX) sous les symboles RCI.A et RCI.B et à la Bourse de New York (NYSE) sous le symbole RCI.

Mise en garde relativement aux déclarations prospectives, risques et hypothèses. Ce communiqué contient des « renseignements de nature prospective » et des « énoncés de nature prospective » au sens des lois sur les valeurs mobilières en vigueur (collectivement, les « renseignements de nature prospective ») relativement à des hypothèses concernant la finalisation de l’acquisition et le déploiement subséquent du spectre sans-fil, tel que décrit ci-dessus. Il faut noter que toute information prospective est, par définition, susceptible d’être modifiée et demeure incertaine et que les résultats réels pourraient différer de manière significative de ceux exprimés ou sous-entendus dans l’information prospective. Un certain nombre de risques, d’incertitudes et d’autres facteurs peuvent amener les résultats et événements réels à différer sensiblement des résultats exprimés ou projetés dans l’information prospective ou entraîner la modification de nos objectifs, stratégies et intentions actuels, y compris, mais sans s’y limiter, une distribution du spectre par Innovation, Sciences et Développement économique Canada à la suite de la mise aux enchères, ou encore des enjeux opérationnels, technologiques ou financiers imprévus liés au déploiement d’un tel spectre. Un grand nombre de ces facteurs est indépendant de notre volonté ou de nos attentes ou connaissances actuelles. Si un ou plusieurs de ces risques, incertitudes ou autres facteurs se concrétisaient, si les objectifs, stratégies ou intentions actuels de la Société changeaient, ou si tout autre autre facteur ou hypothèse qui sous-tend l’information prospective se révélait incorrect, nos résultats réels et nos plans pourraient différer considérablement des prévisions courantes. Par conséquent, les investisseurs doivent faire preuve de prudence à l’égard des énoncés prospectifs et il serait déraisonnable de leur part de se fier indûment à ces énoncés en croyant qu’ils leur confèrent quelque droit établi que ce soit en ce qui concerne nos résultats ou plans futurs. La Société n’est nullement tenue (et rejette expressément une telle obligation) de mettre à jour ou de modifier les énoncés contenant des informations prospectives et les facteurs ou hypothèses sous-jacents à ces énoncés, que ce soit en raison de renseignements nouveaux, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige. Toute l’information prospective contenue dans ce communiqué est visée par les avertissements aux présentes.