Skip to main content

Honorer les survivantes, les victimes et les familles des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées à l’échelle du Canada

février 14, 2022

Articles

Depuis les 31 dernières années, les familles, les proches et les personnes qui se portent à la défense des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées se réunissent le 14 février dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver à l’occasion de la Marche commémorative annuelle des femmes (en anglais) pour pleurer la perte de leurs êtres chers, honorer leur mémoire et se souvenir de celles qui sont encore portées disparues.

Les femmes, les filles, les personnes bispirituelles et les personnes de diverses identités de genre d’origine autochtone continuent de disparaître ou d’être assassinées de façon disproportionnée. Au Canada en particulier, les femmes autochtones sont trois fois et demie (en anglais) plus susceptibles que les femmes non autochtones d’être victimes d’actes de violence, et trois fois plus à risque d’être tuées par une personne qu’elles connaissent.

Chez Rogers, nous nous engageons fermement à favoriser la réconciliation et à utiliser notre technologie pour aider les communautés rurales, éloignées et autochtones à rester connectées. Nous prenons des mesures concrètes pour assurer la sécurité des communautés autochtones partout au pays, notamment le long de la route 16 en Colombie-Britannique, tristement appelée la route des larmes.

C’est pourquoi nous voulons protéger la sécurité des femmes autochtones d’aujourd’hui et de demain en améliorant la connectivité sur ce tronçon de route. Nos équipes ont récemment commencé la construction de la première des 12 nouvelles tours qui desserviront cette zone et les communautés établies le long de la route entre Prince Rupert et Prince George, conformément à l’une des 33 recommandations du rapport du symposium de 2006 sur la route des larmes (en anglais) visant à améliorer la sécurité des femmes et des filles autochtones.


Nous continuerons d’écouter, d’apprendre, de prendre des mesures et de travailler avec la communauté autochtone afin de bâtir un avenir axé sur la compréhension, la sécurité et le soutien. Nous espérons que la sécurité que procurera la connectivité sans fil le long de la route 16 nous aidera à continuer d’honorer les survivantes, les victimes, leurs familles et leurs communautés en prenant des mesures pour mettre fin à la tragédie historique des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées.