Skip to main content

Aider à préserver la forêt pluviale du Grand Ours en Colombie-Britannique

avril 29, 2022

Articles

Chez Rogers, nous avons entrepris de devenir un chef de file en matière de durabilité environnementale, de responsabilité sociale et de gouvernance (ESG). En effet, 70 % du grand public veut savoir comment les entreprises abordent les questions sociales et environnementales. Redonner à nos communautés et faire notre part pour protéger l’environnement pour les générations à venir est l’un de nos engagements envers les Canadiens et Canadiennes. 

En novembre, Rogers, qui a récemment été nommée l’un des employeurs les plus écoresponsables au Canada, a signé un important partenariat avec les Premières Nations côtières de la Colombie-Britannique visant à favoriser la croissance d’une économie axée sur la conservation. Ce partenariat prévoit notamment l’achat de crédits carbone pour compenser certaines de nos émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le cadre de l’Initiative Great Bear des Premières Nations côtières.  

Dans le cadre de ce projet, les communautés autochtones vendent des crédits compensatoires et utilisent les recettes pour protéger et préserver la forêt pluviale du Grand Ours, la dernière forêt pluviale tempérée intacte au monde, augmentant ainsi la quantité de carbone emmagasinée. Pour ce faire, les communautés créent de nouvelles zones de conservation, réduisent le nombre d’arbres coupés et améliorent les pratiques forestières grâce à une gestion basée sur les écosystèmes.  


Les Premières Nations côtières ont attesté que les 4 000 tonnes de crédits compensatoires que nous avons achetées contribueront à renforcer nos pratiques de gestion environnementale progressives à l’échelle de l’entreprise afin de garantir un avenir plus vert pour notre entreprise, nos communautés, notre pays et notre planète. 

« La vente de crédits carbone génère des revenus pour soutenir le développement social au sein de nos communautés, notamment en créant de nouveaux emplois dans les domaines de la foresterie durable, de la gérance environnementale et du soutien à la gestion des zones marines et terrestres protégées sur l’ensemble de nos territoires, a déclaré Christine SmithMartin, chef de la direction, Premières Nations côtières. Les recettes servent aussi à soutenir une série d’autres initiatives économiques durables à long terme, telles que des projets d’énergie renouvelable, l’écotourisme et la pêche durable, qui aideront notre économie fondée sur la conservation à prospérer. » 

Rogers s’est engagée à protéger notre planète et à travailler en partenariat avec les communautés de partout au pays, y compris les Premières Nations côtières.