Skip to main content

Semaine nationale de l’accessibilité — De petits changements qui ont de grandes répercussions : l’histoire d’Andrew

juin 2, 2021

Articles

La Semaine nationale de l’accessibilité nous donne l’occasion de célébrer les contributions des Canadiens ayant un handicap et de reconnaître les efforts des personnes qui travaillent activement à éliminer les obstacles à l’accessibilité et à l’inclusion. Pour aider à honorer cette semaine, nous avons parlé avec Andrew Stewart, technicien, centre des Opérations, TI, qui nous a expliqué comment de simples mesures d’adaptation l’ont aidé à se sentir plus inclus et comment l’accessibilité profite à tout le monde.

Voici son histoire :

Je suis membre de l’équipe Rogers depuis 2018 et pour moi, travailler ici, c’est un rêve qui est devenu réalité!

Depuis mon entrée sur le marché du travail, les mesures d’adaptation m’ont aidé à réussir. Je suis autiste, j’ai des troubles qui touchent mes fonctions exécutives et mes facultés d’attention, et je souffre d’anxiété. Toutes ces difficultés font en sorte que je dois adopter une approche différente pour la planification, la résolution de problèmes, l’organisation et la gestion du temps. Je n’ai pas besoin d’outils accessibles, mais plutôt de mesures d’adaptation plus personnalisée qui répondent à mes besoins particuliers. Lorsque les gens réfléchissent à la notion d’accessibilité, ils pensent souvent à la technologie d’assistance comme les lecteurs d’écran, le sous-titrage codé ou les programmes de conversion texte-parole, mais il est important de comprendre que l’accessibilité signifie aussi l’élimination de tous les obstacles qui existent dans le milieu de travail.

Dès le début, Rogers a reconnu que j’avais besoin d’un soutien professionnel externe, alors elle a conclu un contrat avec Prêts, disponibles et capables, un programme d’encadrement en milieu de travail financé par le gouvernement et conçu pour accroître la participation sur le marché du travail des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. Comme personne autiste, je ne remarque pas tout le temps les indices sociaux, je ne comprends pas toujours les propos d’une personne ou je les interprète mal, et il m’est difficile de comprendre les limites. Mon équipe a appris à me donner des instructions claires et concrètes, et en plus petites doses, et elle me donne régulièrement de la rétroaction. Mon gestionnaire et moi continuons de rencontrer régulièrement mon coach en milieu de travail, et nous apportons les changements nécessaires, au besoin. Lorsque j’ai commencé à travailler chez Rogers, j’ai aussi suivi une formation animée par deux personnes afin que je puisse apprendre à mon propre rythme et poser des questions. J’ai également pu modifier mes heures de travail et passer à un horaire flexible du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30, qui répond à mes besoins médicaux.

Surtout, mon équipe a toujours travaillé en partenariat avec mon coach en milieu de travail, mais aussi avec mes parents, ce qui a permis de créer une relation transparente basée sur des conversations régulières entre ma mère et mon gestionnaire. Ainsi, tout le monde collabore pour que je réussisse. De cette façon, si quelque chose me cause de l’anxiété à la maison, ma mère peut en informer mon équipe, et vice versa, afin que nous anticipions la plupart des problèmes et que nous puissions les résoudre rapidement.

Les personnes ayant une déficience invisible peuvent être plus ou moins à l’aise de divulguer des renseignements personnels. Ce sentiment découle habituellement de l’idée que, pour demander la mise en place de mesures d’adaptation, on doit faire part de notre état de santé. En réalité, l’accent est mis sur les capacités ou les limitations fonctionnelles. C’est pourquoi je pense qu’il est important que nous adoptions une méthode de travail qui fonctionne à coup sûr et qui comporte des pratiques plus accessibles au quotidien. Nous ne savons pas toujours ce que vivent nos collègues. Par conséquent, en gardant l’esprit ouvert, nous créons un environnement inclusif pour toutes et tous. Je suis un fier employé de Rogers qui a grandement bénéficié de ces mesures d’adaptation. Voilà mon histoire sur l’accessibilité!