Skip to main content

Semaine de l’action bénévole – Comment l’histoire d’Adam McCauley a contribué à remplir d’espoir des sacs à dos

avril 25, 2022

Articles

Quand Adam McCauley, technicien dans la région d’Ottawa-Ouest, a discuté avec Shealee Free, chef principale, Solutions, Rogers service Affaires, et ses collègues de l’aide qu’il a obtenue de La Mission d’Ottawa, organisme au service des personnes en situation d’itinérance ou de pauvreté dans la région, l’équipe a immédiatement voulu redonner à l’organisme de façon significative. 

Grâce à la générosité des écoles, des entreprises et de leurs collègues de la région, Adam, Shealee et leur équipe ont mis sur pied une initiative unique pour La Mission d’Ottawa qui a depuis déclenché une série d’actes de bonté dans toute leur communauté.  Les dons ont été recueillis, placés dans des « sacs de l’espoir » et distribués par des techniciens d’Ottawa à ceux qui en ont le plus besoin.

À l’occasion de la Semaine de l’action bénévole, nous avons rencontré Adam et Shealee afin d’en apprendre davantage sur la façon dont ils ont concrétisé l’esprit de l’#ÉquipePossibilités.

Shealee, au cours des dernières semaines, avec Adam et l’équipe de soutien communautaire pour les employés à Ottawa, vous avez travaillé à un projet spécial. Parlez-nous des « sacs de l’espoir » et de leur origine.

Shealee : Le projet des « sacs de l’espoir » a été inspiré par Adam et par la façon dont les services de La Mission d’Ottawa l’ont grandement aidé. Il a lancé l’idée qu’il serait formidable que nous puissions faire quelque chose pour l’organisme.

Immédiatement, nous nous sommes mis au travail. Ensemble, les membres de l’équipe de soutien pour les employés à Ottawa ont travaillé sans relâche pour recueillir les dons d’articles comme des tuques, des gants, des chaussettes, des collations, des boissons, des cartes-cadeaux Tim Hortons, des notes manuscrites et bien d’autres choses à inclure dans ce que nous avons appelé les « sacs de l’espoir ».

« Lorsque vous êtes entouré de gens qui pensent comme vous, rien n’est impossible. » 

Ce projet n’aurait pas pu prendre son envol sans le soutien incroyable d’entreprises et d’organismes locaux, notamment une école de la région qui y a participé, le magasin Tigre Géant qui a généreusement donné les gants, Rogers Sports & Média qui a fournis des tuques des Blue Jays, Bureau en Gros qui a donné les sacs à remplir, un hôtel de la région qui a donné du shampooing et du gel de douche et, bien sûr, nos collègues qui ont donné généreusement. Ce projet a vraiment été un travail d’équipe.

D’ailleurs, nous avons reçu tellement de dons que nous avons été en mesure de remplir d’autres sacs que les techniciens d’Ottawa pourront distribuer aux personnes dans le besoin qu’ils rencontrent pendant leurs déplacements dans la communauté.

Adam, depuis le lancement du projet des « sacs de l’espoir », comment cette initiative a-t-elle eu une incidence positive sur ceux qui y ont participé et qui en ont profité?

Adam : Depuis le lancement des « sacs de l’espoir », j’ai remarqué que les membres de l’équipe, nos proches et nos familles sont plus conscients de la vulnérabilité de certains membres de notre communauté et de l’incidence importante que peut avoir la détermination de l’équipe Rogers.

Bon nombre de mes ami·es vivent encore dans les établissements de La Mission d’Ottawa, et sans cet organisme, ils n’auraient nulle part où aller. La Mission d’Ottawa traite avec amour toutes les personnes qui vivent des moments difficiles, et j’ai senti cet amour, comme tant d’autres, à une étape de ma vie où l’amour propre faisait cruellement défaut. Je suis maintenant sobre depuis 14 ans et actif dans les lieux de récupération. Je ne suis qu’une personne parmi tant d’autres à qui l’organisme est venu en aide.

À gauche : Peter Tilley, directeur général, La Mission d’Ottawa

À droite : Adam McCauley

Par-dessus tout, La Mission d’Ottawa a inspiré cette excellente initiative que Shea et Rebecca introduisent dans notre culture, et cela me rend très fier de faire partie de la famille Rogers.

Pour en savoir plus sur notre engagement à redonner à nos communautés, cliquez ici.