Skip to main content

Rogers ose le rose pour lutter contre la cyberintimidation

février 23, 2022

Articles

Si vous voyez du rose aujourd’hui, sachez que c’est plus qu’un style vestimentaire audacieux!

La Journée du chandail rose a commencé en 2007 après qu’un élève de 9e année de la Nouvelle-Écosse a été victime d’intimidation pour avoir porté un chandail rose le jour de son entrée dans sa nouvelle école secondaire. Aujourd’hui, la Journée du chandail rose est une occasion d’afficher sa solidarité contre toutes les formes d’intimidation, y compris la cyberintimidation.

On parle de cyberintimidation lorsque des technologies sont utilisées dans un espace numérique (médias sociaux, messages texte, sites web, etc.) pour ridiculiser ou intimider autrui au moyen de menaces, rumeurs, etc. Par conséquent, les victimes de cyberintimidation peuvent se sentir diminuées, et vivre des épisodes de dépression, d’anxiété et de peur.

Selon Sécurité publique Canada, trois jeunes sur dix disent avoir été personnellement victimes de cyberintimidation. Chez Rogers, nous déployons de grands efforts de sensibilisation par l’entremise de notre partenariat avec Rogers Cybersecure Catalyst.

Dans le cadre de cette initiative, nous offrons des ressources pour aider les jeunes, ainsi que leurs parents, enseignants et enseignantes, à mieux comprendre les risques de la cyberintimidation afin d’assurer la sécurité de tout le monde.

Voici quelques conseils utiles :

  1. Il n’est jamais trop tôt pour commencer à parler de cyberintimidation. Commencez à aborder le sujet avec vos enfants. Parlez-leur des formes que peut prendre la cyberintimidation et de ses conséquences sur les gens.
  2. Ayez une meilleure idée de ce que vos enfants font en ligne. Découvrez ce que vos enfants aiment faire en ligne et parlez-leur de situations réelles. Demandez-leur qui sont leurs camarades, quels sont leurs sujets de conversation et en quoi consistent leurs applis et jeux préférés. De plus, restez à l’affût de tout indice dans leurs interactions quotidiennes et de tout changement de comportement. 
  3. Dites à vos enfants vers quelles personnes se tourner en cas de besoin. Créez un espace sûr et ouvert. Dites-leur de se tourner vers vous ou n’importe quelle autre personne adulte de confiance dans votre entourage advenant une situation problématique. Si une telle situation survient, rassurez votre enfant. Dites-lui que vous êtes à ses côtés et que vous traverserez la situation ensemble. 
  4. Donnez-leur des trucs pour gérer les situations de cyberintimidation. Dans les situations de cyberintimidation, dites à vos enfants qu’il est important de mettre fin à la conversation tout de suite. Aidez-les à sauvegarder tout message ou contenu et signalez-le aux autorités compétentes.
  5. Sachez où et comment obtenir de l’aide. Vous n’avez pas à vivre cette situation à l’écart. Il y a des ressources pour vous aider, vous et vos enfants. Jetez un coup d’œil aux ressources de Rogers Cybersecure Catalyst sur la cyberintimidation.

Même si tout le monde peut vivre de l’intimidation en ligne, les victimes sont généralement jeunes. Et étant donné que les enfants passent encore plus de temps en ligne pour garder le contact avec leur école, leurs camarades et leur famille, il est d’autant plus important de les sensibiliser à la cyberintimidation toute l’année.

Pour en savoir plus, consultez notre Site de cybersécurité ou le site de Rogers Cybersecure Catalyst.