Skip to main content

Rogers et Shaw unissent leurs forces dans le cadre d’une transaction de 26 milliards de dollars qui créera de nouveaux emplois et accroîtra les investissements dans l’Ouest canadien, en plus d’accélérer le déploiement de la 5G au pays

mars 15, 2021

Nouvelles

Rogers fera l’acquisition de toutes les actions en circulation de catégorie A et de catégorie B de Shaw au prix de 40,50 $ par action en trésorerie, ce qui représente une prime d’environ 70 % par rapport au prix des actions de catégorie B de Shaw

La fiducie familiale Shaw s’engage irrévocablement à voter en faveur de la transaction

Rogers investira 6,5 milliards de dollars dans l’Ouest canadien pour bâtir des réseaux 5G essentiels, connecter les communautés rurales et autochtones sous-desservies et offrir un plus grand choix aux consommateurs et aux entreprises

Ces nouveaux investissements dans les technologies et les réseaux créeront jusqu’à 3 000 nouveaux emplois en Alberta, en Colombie-Britannique, au Manitoba et en Saskatchewan

Faits saillants de la transaction

  • Rogers fera l’acquisition de toutes les actions de catégorie A et de catégorie B émises et en circulation de Shaw à un prix de 40,50 $ l’action en trésorerie, pour un montant total d’environ 20 milliards de dollars, ce qui représente une prime d’approximativement 70 % sur le cours récent de l’action de catégorie B de Shaw.
  • La transaction est évaluée à environ 26 milliards de dollars incluant la dette d’environ 6 milliards de dollars de Shaw, soit 10,7 fois le BAIIA de l’année civile 2021 d’après les estimations les plus récentes qui font consensus, ou 7,6 fois après les synergies.
  • La transaction sera financée au moyen d’une contrepartie en trésorerie de 40,50 $ en faveur de tous les actionnaires, à l’exception d’environ 60 % des actions de la famille Shaw qui seront échangées contre 23,6 millions d’actions de catégorie B de Rogers selon un ratio d’échange de 0,70, ce qui représente le cours moyen pondéré en fonction du volume des actions de Rogers au cours des 10 derniers jours.
  • La transaction n’est pas conditionnelle à du financement, Rogers ayant à sa disposition des fonds engagés garantis suffisants pour couvrir la contrepartie en trésorerie.
  • Le niveau d’endettement pro forma à la clôture devrait être d’un peu plus de cinq fois et Rogers s’attend à maintenir sa cote de crédit de premier ordre.
  • Les synergies devraient se chiffrer à plus de 1 milliard de dollars annuellement dans les deux années suivant la clôture, et la transaction aura un effet relutif considérable sur le bénéfice et les flux de trésorerie par action dès la première année suivant la clôture.
  • Le ratio de distribution de dividendes pro forma de Rogers devrait être inférieur à 30 % dans les 24 mois suivant la clôture.
  • La famille Shaw deviendra l’un des plus importants actionnaires de Rogers.
  • Brad Shaw, et un autre administrateur nommé par la famille Shaw, se joindront au conseil d’administration de Rogers après la clôture de la transaction.
  • Le conseil d’administration de Rogers a unanimement approuvé la transaction et le conseil d’administration de Shaw l’a unanimement recommandée. 
  •  La famille Shaw appuie entièrement et irrévocablement la transaction et les avantages attendus qui en découleront pour les clients, les communautés locales, les petites entreprises dans les provinces de l’Ouest, ainsi que pour l’ensemble du pays.

Des investissements pour créer des emplois et connecter les communautés

  • Rogers investira 2,5 milliards de dollars pour mettre en place un réseau 5G dans l’Ouest canadien, stimulant ainsi la croissance économique et renforçant le secteur de l’innovation
  • Un nouveau fonds de 1 milliard de dollars sera spécialement créé pour offrir un accès à Internet haute vitesse aux communautés rurales, éloignées et autochtones des quatre provinces de l’Ouest
  • Un montant additionnel de trois milliards de dollars sera consacré à d’autres investissements dans les réseaux, les services et la technologie
  • Le siège social de l’Ouest de la société issue du regroupement demeurera à Shaw Court à Calgary; le président à l’exploitation pour l’Ouest ainsi que d’autres postes de la haute direction seront aussi établis à Calgary
  • Rogers préservera et augmentera les emplois locaux de Shaw pour que les clients et les communautés de la région continuent d’être soutenus par des équipes de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Manitoba et de la Saskatchewan
  • La société issue du regroupement s’engage à continuer à offrir des forfaits sans-fil abordables sans frais d’utilisation excédentaire qui respectent le budget et répondent aux besoins des Canadiennes et Canadiens. Dans le cadre de cet engagement, Rogers n’augmentera pas les tarifs des services sans-fil des clients de Freedom Mobile pendant au moins trois ans après la conclusion de la transaction

CALGARY et TORONTO, le 15 mars 2021 — Rogers Communications Inc. (« Rogers ») et Shaw Communications Inc. (« Shaw ») ont annoncé aujourd’hui avoir conclu une entente quant à l’acquisition par Rogers de la totalité des actions émises et en circulation de catégorie A et de catégorie B de Shaw dans le cadre d’une transaction évaluée à approximativement 26 milliards de dollars, y compris environ 6 milliards de dollars provenant du passif de Shaw (la « Transaction »). Proposant 40,50 $ par action, l’offre représente une prime substantielle pour les actionnaires de Shaw; de plus amples renseignements sur la transaction sont fournis ci-dessous. La transaction n’est pas assujettie à une condition de financement, car Rogers a obtenu un financement par emprunt garanti, lequel sera utilisé en combinaison avec une trésorerie comptable et l’émission de 23,6 millions d’actions à la fiducie de la famille Shaw.

L’alliance entre Rogers et Shaw s’appuie sur le legs important de ces entreprises canadiennes toutes les deux fondées par des familles. La société issue du regroupement aura la portée, les actifs et les moyens requis pour investir comme jamais dans des réseaux à large bande sans-fil et filaire, pour mettre au point et développer de nouveaux services de télécommunications, et pour offrir un plus grand choix aux consommateurs et aux entreprises d’ici. 

Dans le cadre de la transaction, la société issue du regroupement investira 2,5 milliards de dollars en cinq ans pour bâtir des réseaux 5G dans l’Ouest canadien, ce qui stimulera la concurrence, proposera un plus grand choix et de meilleurs services aux consommateurs et aux entreprises, contribuera à combler le fossé numérique entre les communautés urbaines et rurales, et offrira d’importants avantages à long terme aux entreprises et aux consommateurs.

Cette transaction donnera naissance au plus robuste réseau national en propriété exclusive au pays, et grâce à la combinaison des licences de spectre et à une capacité bonifiée, elle proposera un choix plus vaste et une offre plus concurrentielle aux entreprises et aux consommateurs, en plus de stimuler le plein potentiel des réseaux de prochaine génération au profit des Canadiennes et Canadiens et de la productivité du pays.

L’alliance accélérera le déploiement d’un service 5G crucial dans l’Ouest canadien, des régions rurales aux grandes villes, et ce, plus rapidement que ce qu’auraient pu accomplir seules les deux entreprises. À cette fin, les deux sociétés combineront leur expertise et leurs actifs, lesquels comprennent les réseaux câblés, sans-fil et de fibre optique de Shaw ainsi que l’important réseau sans-fil national et les vastes capacités 5G de Rogers.

De plus, Rogers s’engage à créer le Fonds Rogers pour la connectivité rurale et autochtone et à y verser 1 milliard de dollars. Cette initiative visera à offrir un accès à Internet haute vitesse aux communautés rurales, éloignées et autochtones de l’Ouest canadien et à combler plus rapidement l’écart en matière de connectivité dans les régions sous-desservies. Rogers profitera de la mise en place de ce fonds pour consulter les communautés autochtones en vue de mettre sur pied des fournisseurs de services Internet détenus et exploités par des communautés autochtones, mettant ainsi les réseaux et les moyens élargis de Rogers au service de solutions de connectivité durables et locales.

La société issue du regroupement s’engage à continuer à offrir des forfaits sans-fil abordables sans frais d’utilisation excédentaire qui respectent le budget et répondent aux besoins des Canadiens et Canadiennes. Dans le cadre de cet engagement, Rogers n’augmentera pas les tarifs des services sans-fil des clients de Freedom Mobile pendant au moins trois ans après la conclusion de la transaction.

Aussi, Rogers élargira son programme Branché sur le succès pour offrir un accès abordable à Internet aux personnes et aux familles dans toutes les communautés du pays qui sont desservies par les services Internet de la société issue du regroupement. Premier en son genre et proposant différentes options de vitesses pour répondre aux besoins des clients, ce programme est conçu pour aider les aînés et les Canadiens à faible revenu qui reçoivent une aide financière à accéder à un service Internet haute vitesse à faible coût.

L’ampleur de cette alliance rend possible le développement des infrastructures nécessaire pour stimuler la croissance, attirer de nouveaux consommateurs et de nouveaux clients d’affaires et promouvoir l’adoption des technologies. Il est essentiel de moderniser l’infrastructure numérique canadienne et d’accélérer la transformation numérique au pays pour diversifier et renforcer l’économie nationale, dynamiser le secteur de l’innovation et stimuler la reprise économique.

Une fois approuvée, la transaction devrait générer une croissance substantielle et des gains d’efficacité importants pour l’Ouest du pays. Cela aura pour effet de soutenir un investissement accéléré dans les capacités des réseaux 5G, dans l’expansion de la connectivité en milieu urbain et dans l’essor de l’Internet haute vitesse en zone rurale. Les avantages escomptés comprennent l’accès à de nouveaux services et à de nouvelles possibilités pour les clients de Shaw. Pour Rogers, l’entente représente aussi des économies potentielles, notamment grâce à la réduction des tarifs de gros et des coûts liés au réseau ainsi qu’à l’élimination des redondances en matière de technologies et d’infrastructures.

« Nous sommes fiers de joindre nos forces à celles de l’équipe et de la famille Shaw pour allier nos entreprises et mettre en commun nos 10 000 employés en Alberta, en Colombie-Britannique, au Manitoba et en Saskatchewan, et ce, avec l’appui d’un siège social à Calgary. L’Ouest canadien est un moteur important de l’économie nationale et ensemble nous avons la portée, l’expertise et l’engagement nécessaires pour mettre en place l’infrastructure technologique qui contribuera à attirer de nouveaux investissements, qui aidera les communautés de la région à rester connectées et qui permettra aux entreprises de demeurer concurrentielles, a déclaré Joe Natale, président et chef de la direction de Rogers Communications. Nous nous trouvons aujourd’hui à la croisée des chemins : il est temps d’effectuer des investissements générationnels qui nous permettront d’étendre la couverture 5G à l’échelle du pays. La 5G est un moteur pour le pays; il s’agit d’un atout essentiel pour stimuler la productivité et contribuer à combler plus rapidement le fossé en matière de connectivité dans les communautés rurales, éloignées et autochtones. Essentiellement, l’alliance de ces deux grandes entreprises créera plus d’emplois et favorisera davantage les investissements dans l’Ouest du pays, liera encore plus les personnes et les entreprises entre elles, offrira des infrastructures et des services exceptionnels partout au pays, stimulera une plus forte concurrence et proposera un choix plus vaste aux consommateurs et aux entreprises d’ici. »

« Le succès de nos entreprises respectives repose sur la vision et la proactivité de deux grands fondateurs, chacun animé par un infatigable esprit pionnier et des valeurs entrepreneuriales. Il ne fait aucun doute que mon père serait fier de ce moment : l’union des forces entre son entreprise et celle fondée par son vieil ami afin d’offrir une connectivité de classe mondiale, un choix plus vaste et un meilleur rapport qualité-prix à un plus grand nombre de Canadiens, a affirmé Brad Shaw, président-directeur du conseil d’administration et chef de la direction de Shaw. Tout en dégageant une valeur considérable à nos actionnaires, le regroupement de ces deux grandes entreprises crée aussi un fournisseur véritablement national en mesure d’investir plus rapidement davantage de ressources afin de mettre en place les réseaux filaires et sans-fil dont ont besoin à long terme tous les gens d’ici. Cette transaction générera des retombées positives pour les générations futures. »

Edward Rogers, président du conseil d’administration de Rogers Communications, a déclaré : « Tout juste annoncée, l’alliance de deux entreprises emblématiques canadiennes fondées par des familles permet de rassembler l’expertise, les actifs et la portée nécessaires pour offrir la prochaine génération de services de télécommunication aux consommateurs et aux entreprises d’ici. Ce regroupement représente une transformation majeure en plus de perpétuer pour encore des décennies la longue tradition de notre entreprise en matière d’innovation, d’entrepreneuriat et d’engagement envers un service d’exception. »

Créer de nouveaux emplois dans l’Ouest canadien

En plus d’investir comme jamais auparavant dans les réseaux sans-fil et à large bande, créant par le fait même jusqu’à 3 000 nouveaux emplois nets, la société issue du regroupement poursuivra l’engagement de Shaw envers les quatre provinces de l’Ouest canadien :

  • Le président à l’exploitation pour l’Ouest ainsi que d’autres postes de la haute direction seront établis au siège social de Calgary pour superviser les activités que mènera la société issue du regroupement dans l’Ouest canadien.
  • Une fois la transaction conclue et approuvée, Brad Shaw et un autre directeur nommé par la famille Shaw siégeront au conseil d’administration de Rogers pour contribuer au succès futur de la société issue du regroupement.
  • La main-d’œuvre qualifiée de Shaw est essentielle au succès de la société issue du regroupement. Au terme de la transaction, Rogers maintiendra des effectifs locaux considérables dans l’Ouest canadien pour que les consommateurs, les entreprises, les clients gouvernementaux et les communautés de la région continuent d’être servis par des équipes locales.
  • Totalisant 10 000 employés en Alberta, en Colombie-Britannique, au Manitoba et en Saskatchewan, ces équipes incarneront le meilleur des deux cultures d’entreprise, chacune motivée par la croissance, le service à la clientèle et le soutien aux communautés locales.
  • Grâce à ses investissements additionnels, la société issue du regroupement contribuera à diversifier l’économie de l’Alberta et de la Colombie-Britannique en offrant de nouvelles possibilités économiques portées par des projets d’avenir, tout en cimentant son engagement envers la recherche et le développement dans l’Ouest canadien par l’entremise de ses partenariats actuels avec l’Université de Calgary et l’Université de la Colombie-Britannique.
  • S’appuyant sur son engagement actuel envers l’innovation et la recherche-développement dans le domaine de la 5G – notamment dans l’Ouest canadien, comme le prouve ses partenariats avec l’Université de Calgary et l’Université de la Colombie-Britannique –, Rogers mettra sur pied un nouveau centre national d’excellence en technologie et en ingénierie à Calgary pour répondre aux besoins de la société issue du regroupement, et ainsi créer des centaines de nouveaux emplois hautement qualifiés et des occasions de travailler avec des développeurs canadiens en vue de mettre au point des applications et des services pour les consommateurs et les entreprises.

Soutenir et connecter les communautés

Actuellement, environ 10 % des foyers canadiens n’ont pas accès à Internet et approximativement 600 000 ménages de l’Ouest canadien n’ont toujours pas accès à une connexion Internet offrant les vitesses minimales recommandées par le gouvernement fédéral. Cette lacune en matière de connectivité représente le plus grand frein à la croissance économique des communautés rurales et éloignées.

Grâce à la combinaison des actifs du spectre et des infrastructures 5G, y compris le spectre 5G national à fréquences basses de Rogers, à l’échelle du réseau étendu des deux entreprises, la société issue du regroupement pourra offrir, dans plusieurs cas pour la première fois, un service mobile à large bande et un service Internet sans fil fixe exceptionnels à encore plus de communautés rurales.

 La société issue du regroupement contribuera à combler davantage le fossé numérique en mettant en place les mesures suivantes :

  • Créer le Fonds Rogers pour la connectivité rurale et autochtone et y verser 1 milliard de dollars en vue d’offrir un accès à Internet haute vitesse aux communautés rurales, éloignées et autochtones de l’Ouest canadien : l’un des plus importants engagements jamais pris par le secteur privé.
  • Consulter les communautés autochtones pour mettre sur pied des fournisseurs de services Internet détenus et exploités par des Autochtones. Cette initiative mettra les réseaux et les moyens élargis de Rogers au service de solutions de connectivité durables et locales.
  • Élargir le programme Branché sur le succès de Rogers dans l’Ouest canadien pour offrir le premier programme de service à large bande abordable en son genre à l’échelle nationale et ainsi aider les aînés et les Canadiens à faible revenu dans toutes les communautés desservies par les services Internet de la société issue du regroupement.

En matière de responsabilité sociale, Rogers marchera aussi dans les traces de Shaw, dont les activités et les initiatives en appui aux communautés et aux organismes caritatifs ont été évaluées à plus de 40 millions de dollars en 2020. Conservant ses solides programmes communautaires, Rogers s’engage à ce qui suit :

  • Conserver et bonifier les programmes philanthropiques de Shaw, notamment en créant de nouvelles bourses pour les jeunes afin d’encourager le développement d’un bassin de futurs talents dans le domaine des technologies émergentes.
  • Collaborer avec les partenaires de la Classique Shaw Charity afin de soutenir et de renouveler ce tournoi annuel du Circuit des champions de la PGA pour une période allant jusqu’à 10 ans. L’événement a amassé plus de 61 millions de dollars au profit des organismes caritatifs d’aide aux enfants de l’Alberta depuis 2013. 

Offrir des services abordables et un plus grand choix aux consommateurs

En plus d’améliorer considérablement la connectivité et l’accessibilité, l’alliance offrira aussi un choix plus vaste, un marché plus concurrentiel et des services plus abordables aux gens d’ici.

  • La société issue du regroupement s’engage à continuer à offrir des forfaits sans-fil abordables sans frais d’utilisation excédentaire qui respectent le budget et répondent aux besoins des Canadiens. Dans le cadre de cet engagement, Rogers n’augmentera pas les tarifs des services sans-fil des clients de Freedom Mobile pendant au moins trois ans après la conclusion de la transaction.
  • Le réseau national de fibre optique de la société issue du regroupement viendrait concurrencer Bell et Telus dans le segment canadien des grandes entreprises et des clients gouvernementaux.
  • À l’heure actuelle, plusieurs communautés rurales ne peuvent faire affaire qu’avec un seul fournisseur. Grâce à ses investissements dans les services à large bande dans l’Ouest canadien et le déploiement d’actifs du spectre et d’infrastructures 5G à l’échelle de son réseau étendu, y compris son spectre 5G national à fréquences basses, Rogers offrira pour la première fois un service mobile à large bande et un service Internet sans fil fixe exceptionnels aux résidents de plusieurs communautés rurales. Ces nouveaux services proposeront une connectivité beaucoup plus performante, en plus de représenter un nouveau choix pour ces communautés.

Détails de la transaction

Aux termes de la transaction les porteurs d’actions de catégorie A et de catégorie B de Shaw recevront 40,50 $ par action en trésorerie. La fiducie entre vifs de la famille Shaw, l’actionnaire majoritaire de Shaw, et certains membres de la famille Shaw, recevront 60 % de la contrepartie de leurs actions sous forme 23,6 millions d’actions de catégorie B de Rogers évaluées selon leur cours moyen pondéré en fonction du volume pour les 10 jours de bourse se terminant le 12 mars 2021, et le solde en trésorerie.

La transaction sera réalisée au moyen d’un plan d’arrangement approuvé par le tribunal en vertu de la loi intitulée Business Corporations Act (Alberta). La transaction devra être approuvée par les deux tiers des voix exprimées par les porteurs d’actions de catégorie A et de catégorie B de Shaw lors d’une assemblée extraordinaire des actionnaires qui se tiendra en mai 2021 (l’« assemblée extraordinaire »), votant séparément en tant que catégorie, de même que par la majorité des voix exprimées par les porteurs minoritaires au sens du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières. La fiducie entre vifs de la famille Shaw a irrévocablement convenu de voter à l’aide de toutes ses actions de catégorie A (c’est-à-dire 79 % des actions de catégorie A en circulation) et de catégorie B en faveur de la transaction.

La transaction est assujettie à d’autres conditions de clôture habituelles, y compris l’approbation des tribunaux et des bourses, ainsi qu’aux approbations des autorités de réglementation canadiennes. Rogers et Shaw ont l’intention de collaborer de façon constructive avec le Bureau de la concurrence, le ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique (« ISED ») et le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (« CRTC »). Sous réserve de l’obtention de toutes les approbations requises, la clôture de la transaction devrait avoir lieu au premier semestre de 2022.

Aux termes de la convention d’arrangement, Rogers a le droit de faire en sorte que Shaw rachète ses actions privilégiées en circulation le 30 juin 2021 conformément à leurs modalités en fournissant un avis écrit à Shaw. À la date du présent communiqué de presse, Rogers n’a pas exercé ce droit.

Shaw continuera de verser ses dividendes mensuels réguliers de 0,098542 $ en trésorerie par action de catégorie A et de 0,09875 $ en trésorerie par action de catégorie B, ainsi que son dividende trimestriel régulier sur ses actions privilégiées conformément à leurs modalités.

Un comité spécial composé d’administrateurs indépendants de Shaw a recommandé à l’unanimité l’acceptation de la transaction, et le conseil d’administration de Shaw a approuvé à l’unanimité (sous réserve de l’abstention des administrateurs en conflit d’intérêts) la transaction et recommande à l’unanimité que les actionnaires de Shaw (autres que la fiducie entre vifs de la famille Shaw) l’approuvent. Les administrateurs et membres de la haute direction de Shaw ont convenu de voter à l’aide de toutes leurs actions en faveur de la transaction.

Valeurs mobilières TD inc. et Marchés mondiaux CIBC inc. ont donné au conseil d’administration et au comité spécial des avis respectifs selon lesquels, sous réserve des hypothèses, restrictions et réserves établies dans ces avis, la contrepartie que doivent recevoir les actionnaires de Shaw (autres que les membres de la famille Shaw) dans le cadre de la transaction est juste, d’un point de vue financier, pour ces actionnaires.

De plus amples renseignements concernant la transaction seront contenus dans une circulaire d’information de la direction que Shaw préparera, déposera sur SEDAR et postera à ses actionnaires avant l’assemblée extraordinaire. Des copies de la convention d’arrangement et des conventions de soutien de vote seront également disponibles sur SEDAR sous les profils de Rogers et de Shaw à www.sedar.com.

Rogers a retenu les services de BofA Securities et de Barclays pour agir à titre de conseillers financiers, et ceux de Goodmans LLP pour agir à titre de conseillers juridiques. Torys S.E.N.C.R.L. sont les conseillers juridiques de la Fiducie de contrôle Rogers. Shaw a retenu les services de Valeurs mobilières TD inc. pour agir à titre de conseillers financiers exclusifs, et ceux de Davies, Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l. et de Wachtell, Lipton Rosen & Katz pour agir à titre de conseillers juridiques. Marchés mondiaux CIBC inc. agit à titre de conseillers financiers indépendant auprès du comité spécial et Burnet, Duckworth & Palmer LLP sont les conseillers juridiques indépendants auprès du comité spécial. La fiducie entre vifs de la famille Shaw a retenu les services de Dentons Canada S.E.N.C.R.L. pour agir à titre de conseillers juridiques.

Détails de la conférence téléphonique

Rogers et Shaw tiendront une conférence téléphonique pour les analystes financiers aujourd’hui à 8 h, heure de l’Est (6 h, heure des Rocheuses), pour discuter de l’annonce.

Pour y participer, veuillez composer le +1-416-915-3239 ou le 1-800-319-4610 (sans frais) avant le début de la conférence. Une diffusion audio en direct est offerte ici : https://investisseurs.rogers.com.

Coordonnées

Rogers :

Personne-ressource auprès de la communauté financière :

Paul Carpino
paul.carpino@rci.rogers.com
647-435-6470

Relations avec les médias :

Rogers Communications
media@rci.rogers.com
1-844-226-1338

Coordonnées de Shaw

Relations avec les investisseurs :

Service de relations avec les investisseurs de Shaw 
investor.relations@sjrb.ca

Personne-ressource pour les médias :

Chethan Lakshman, vice-président aux affaires externes
chethan.lakshman@sjrb.ca
403‑930‑8448

Mise en garde

Le présent communiqué de presse contient de l’information prospective au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables concernant, entre autres, les avantages prévus de la transaction, y compris les synergies d’affaires, opérationnelles, d’envergure et autres et le moment de leur réalisation, la capacité d’intégrer les activités de Rogers et de Shaw, la capacité de Shaw de racheter les actions privilégiées et le délai de ces rachats, l’obtention des approbations nécessaires des actionnaires, des autorités de réglementation, du tribunal, de la Bourse ou d’autres approbations et le délai d’obtention de ces approbations, la capacité des parties à satisfaire aux autres conditions liées à la clôture de la transaction et le délai prévu pour la clôture de la transaction. On reconnaît parfois l’information prospective à l’emploi de termes et de locutions tels que « devoir », « anticiper », « s’attendre à », « avoir l’intention de », la marque du conditionnel ou du futur et des expressions similaires.

Il faut noter que toute information prospective est, par définition, susceptible d’être modifiée et demeure incertaine et que les résultats réels pourraient différer de manière significative de ceux exprimés ou sous-entendus dans l’information prospective. Un certain nombre de risques, d’incertitudes et d’autres facteurs pourraient faire différer sensiblement nos résultats réels et les événements futurs de ceux qui sont exprimés explicitement ou implicitement dans l’information prospective, ou pourraient faire en sorte que nos objectifs, nos stratégies et nos intentions actuels soient modifiés. Aussi, nous invitons les investisseurs à faire preuve de prudence dans l’examen des énoncés qui contiennent de l’information prospective et les avertissons qu’il ne serait pas raisonnable de considérer que ces énoncés créent des droits à l’égard de nos résultats ou de nos plans futurs. Nous ne pouvons garantir que l’information prospective se concrétisera et nous conseillons aux lecteurs de ne pas s’y fier indûment. L’information prospective figurant dans le présent communiqué de presse ne représente les attentes qu’en date des présentes et elle peut changer par la suite. Toutefois, nous ne sommes pas tenus (et nous déclinons expressément toute obligation) de mettre à jour ou de modifier les énoncés contenant de l’information prospective, ou les hypothèses ou éléments sur lesquels ceux-ci sont fondés, notamment en raison de nouveaux renseignements ou de faits nouveaux, sauf dans la mesure requise par la loi. Toute l’information prospective paraissant dans le présent communiqué est assujettie à cette mise en garde.

L’information prospective est incluse dans les présentes afin de fournir des renseignements sur la transaction proposée dont il est question plus haut et sur son incidence éventuelle. Le lecteur est prié de tenir compte du fait que cette information pourrait ne pas convenir à d’autres fins. La réalisation de la transaction proposée susmentionnée est assujettie aux conditions de clôture habituelles, aux droits de résiliation ainsi qu’à d’autres risques et incertitudes, y compris, sans limitation, toute approbation requise du tribunal, des actionnaires et des autorités de réglementation. Ainsi, rien ne peut garantir que la transaction proposée aura lieu, ni qu’elle aura lieu selon les modalités envisagées dans le présent communiqué. La transaction proposée pourrait être modifiée, restructurée ou résiliée. De plus, rien ne garantit que les avantages stratégiques et gains d’efficacité sur le plan de l’exploitation, de la concurrence et des coûts qui devraient résulter de la transaction seront pleinement réalisés. Par ailleurs, si la transaction n’est pas réalisée, et que chacune des parties demeure une entité indépendante, il se peut que l’annonce de la transaction et l’affectation d’importantes ressources à la réalisation de la transaction aient une incidence sur les relations d’affaires de chacune des parties (notamment avec les employés, les clients, les distributeurs, les fournisseurs et les partenaires futurs et éventuels) et aient un effet défavorable important sur les activités, la situation financière et les perspectives actuelles et futures de ces parties. 

Une analyse complète des autres risques auxquels s’exposent Rogers et Shaw figurent également dans leurs rapports et documents publics respectifs qui peuvent être consultés dans le profil de ces sociétés à www.sedar.com.

À propos de Rogers Communications
Rogers est une fière entreprise canadienne dont l’objectif est de donner plus de possibilités aux Canadiennes et aux Canadiens au quotidien. Notre fondateur, Ted Rogers, a acheté sa première station de radio, CHFI, en 1960. Rogers a évolué et occupe désormais une position de chef de file dans le domaine de la technologie et des médias. Elle est vouée à offrir le meilleur en matière de service sans-fil et résidentiel, de contenu sportif et de médias aux gens et aux entreprises d’ici. Ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX) sous les symboles RCI. A et RCI.B et à la Bourse de New York (NYSE) sous le symbole RCI.

À propos de Shaw Communications 
Shaw Communications inc. est une entreprise canadienne de connectivité de premier plan. La division Wireline regroupe les services aux consommateurs et aux entreprises. Le service aux consommateurs s’adresse aux clients résidentiels en leur offrant l’Internet à large bande, Shaw Go WiFi, des vidéos et des liaisons téléphoniques numériques. Le service aux entreprises, lui, fournit aux clients d’affaires Internet, des données, un accès Wi-Fi, des liaisons téléphoniques numériques et des services vidéo. La division sans fil, pour sa part, procure des services de données LTE et de données vocales sans fil.

Shaw est inscrite aux Bourses de Toronto et de New York; elle fait partie de l’indice S&P/TSX 60 (symbole : TSX – SJR.B, SJR.PR.A, SJR.PR.B, NYSE – SJR, et TSXV – SJR.A). Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le www.shaw.ca.