Skip to main content

Rogers célèbre les artistes autochtones locaux d’Okanagan au nouveau centre de solutions clients de Kelowna

septembre 18, 2020

Articles

Nous reconnaissons et respectons le fait que la terre où se trouve le centre de solutions clients de Kelowna est le territoire traditionnel et non cédé des peuples parlant la langue n̓syilxcən, les Syilx et les Okanagan, qui y habitent depuis des temps immémoriaux et y demeureront pendant de nombreuses générations à venir.

Dans le cadre de son engagement à bâtir une culture inclusive qui célèbre la diversité de chacun des membres de son équipe, Rogers a créé une salle de réunion unique à l’intérieur de son tout nouveau centre de solutions clients à Kelowna, appelée l’espace de réconciliation Downie-Wenjack.

En partenariat avec le Fonds Gord Downie et Chanie Wenjack, l’espace de réconciliation vise à mieux faire connaître et comprendre à nos équipes et aux membres de nos communautés l’art, l’histoire et la culture autochtones. D’ici la fin de 2021, il y aura plus de 350 nouveaux employés de Rogers à Kelowna, et le nouveau centre ouvrira ses portes lorsqu’il sera sûr de le faire.

« Cet espace contribuera à créer des occasions d’emploi pour l’ensemble de la communauté, tout en reconnaissant l’importance d’honorer l’héritage, la culture et l’art du peuple Syilx, a déclaré Chef Christopher Derickson, Première nation de Westbank. J’ai bien hâte de voir les effets positifs qu’aura le Programme de réconciliation autochtone Downie-Wenjack sur notre communauté et de le voir s’étendre partout au pays. »

L’espace de Kelowna présente des œuvres d’artistes autochtones de l’Okanagan, notamment Sheldon Pierre Louis, membre de la Nation Syilx, et un conseiller de la bande indienne d’Okanagan qui a conçu l’élément central de l’espace, l’incroyable table intitulée The Dream in a Spiral [Le rêve dans une spirale].

« Il s’agit de mon point de vue et de mon interprétation de l’un de nos Captikwl (récits oraux) traditionnels sur la façon dont “Turtle Set the Animals Free” [La tortue a rendu la liberté aux animaux], explique Sheldon Pierre Louis. Cette œuvre témoigne du pouvoir et de l’influence des rêves ainsi que de la façon dont nous, le peuple, avons atteint la capacité de rêver et de réaliser nos rêves. »

Janine Marie Lott, membre de la Première nation de Westbank, a contribué à cet espace en offrant une œuvre intitulée N’ha-a-itk Sacred Water Spirit [N’ha-a-itk, « démon du lac »], consistant en un masque fabriqué à partir d’une calebasse à coque dure sculptée, de bois brûlé coloré à l’aide d’aiguilles de pin torsadées et décoré de crin de cheval ainsi que de perles, de pierres et de coquillages.

« Le lac Okanagan est la demeure de N’ha-a-itk, affirme Janine Marie Lott. Notre façon de reconnaître que N’ha-a-itk nourrit et protège les eaux sacrées de même que toutes les formes de vie qui s’y trouvent. Lorsque nous entrons dans la maison de N’ha-a-itk, nous prenons grand soin d’honorer et de respecter cet espace. »

Coralee Miller, membre de la Première nation de Westbank et peintre, a créé une œuvre intitulée Canoe Journey [Expédition en canoë]; elle explique: « L’idée derrière cette peinture est de représenter notre volonté à établir un véritable partenariat et à aller de l’avant dans le cadre du processus de réconciliation en reconnaissant et en affirmant notre savoir. »

Le premier espace de réconciliation Downie-Wenjack de Rogers a ouvert ses portes en février 2019, au siège social de Rogers à Toronto, et présentait des œuvres d’artistes autochtones, dont Philip Cote, muraliste et conteur. L’espace de réconciliation Downie-Wenjack à Kelowna est présenté dans cette vidéo qui consiste en une visite guidée du nouveau centre de solutions clients.