Skip to main content

L’Université de Waterloo lance la première navette autonome propulsée par la 5G au Canada

juin 24, 2021

Nouvelles

La navette sera contrôlée à distance sur le réseau 5G de Rogers grâce à l’un des multiples partenariats de recherche clés

L’Université de Waterloo présente un programme de recherche dans le cadre duquel une navette autonome transportera les étudiants et le personnel sur le campus.

La démonstration de la navette, surnommée « WATonoBus » par l’équipe de recherche, est la première en son genre pour un établissement d’enseignement canadien et constitue un jalon important d’une initiative pluriannuelle visant à mettre de l’avant et à intégrer le transport autonome sur le campus.

Cette étape marque une autre avancée technologique importante, puisque la navette devient la première au pays à être contrôlée à distance sur le réseau 5G de Rogers grâce à un partenariat entre Rogers et l’Université visant à faire progresser la recherche sur la 5G dans le corridor technologique Toronto-Waterloo. En septembre dernier, Rogers a élargi le réseau 5G le plus étendu et le plus fiable au Canada pour rejoindre plus de communautés et a inauguré le campus intelligent 5G de l’Université pour soutenir les chercheurs qui développent et testent des applications 5G dans un environnement réel. 

La navette se circulera sur le campus principal de l’Université de Waterloo en suivant un parcours de 2,7 km qui comprend 5 arrêts et qui croise l’arrêt du système léger sur rail du campus. Ce projet a le potentiel de réinventer la façon dont des communautés entières se déplacent dans leurs espaces urbains.

« Nous nous réjouissons non seulement du WATonoBus, mais aussi de ce qu’il représente, a affirmé Feridun Hamdullahpur, président et vice-chancelier de l’Université de Waterloo. En combinant la recherche transformationnelle avec l’infrastructure et un réseau de partenariats de l’industrie et des gouvernements, nous démontrons que les établissements d’enseignement contribueront à façonner l’avenir; en l’occurrence, la convergence des transports en commun et de la mobilité urbaine intelligente. »

La navette autonome avec fonction de prise de contrôle à distance présentera une approche globale conçue entièrement par l’Université de Waterloo sous la direction du professeur Amir Khajepour et d’une équipe de plus de 20 chercheurs au Mechatronic Vehicle Systems Lab. Le soutien financier qui a permis de concrétiser le WATonoBus a été fourni par des partenaires fédéraux et provinciaux ainsi que par Applanix, RoboSense AI et Rogers.

La technologie comprend un système de capteurs intégré qui fournit l’intelligence et le contrôle des véhicules, une série de caméras avant, arrière et latérales offrant une vue sur 360 degrés, des lidars utilisés pour détecter les objets à distance et une appli pour téléphone intelligent WATonoBus afin d’aider les passagers à naviguer sur le campus à bord de la navette.

« La démonstration d’aujourd’hui représente plus de quatre années de travail, avec le soutien et la collaboration de partenaires des gouvernements et de l’industrie, a affirmé M. Khajepour. Il s’agit d’un grand pas en avant dans le domaine des transports en commun autonomes. »

Pour la première fois au Canada, une navette autonome sera contrôlée entièrement à distance au moyen d’un réseau 5G. Le modem intégré communiquera par l’intermédiaire du réseau 5G de Rogers avec un centre de contrôle de recherche en laboratoire. Au centre de contrôle, un opérateur à distance supervisera le WATonoBus et en prendra le contrôle, au besoin, pour assurer un déplacement sécuritaire.

« À mesure que des cas d’utilisation réels de la 5G comme le WATonoBus commencent à voir le jour, nous commençons à constater toutes les possibilités associées à la 5G, a déclaré Jorge Fernandes, chef de la direction de la Technologie, Rogers Communications. Les villes intelligentes et les solutions de transport intelligentes devraient rendre les villes plus sûres, plus efficaces et plus écologiques. Cet exemple d’innovation 5G démontre l’importance de favoriser la recherche et le développement de la 5G afin d’aider les industries à se propulser et de faire progresser l’économie numérique du Canada. Nous sommes fiers de contribuer à la réalisation de cet important moment pour la 5G dans le cadre de notre partenariat avec l’Université de Waterloo. »

Depuis le déploiement de l’éclairage du campus avec la 5G l’an dernier, Rogers a ajouté des technologies de réseau de prochaine génération et des capacités qui permettront de concrétiser des cas d’utilisation et des applications plus intelligents et complexes, notamment des petites cellules 5G mmWave (28 GHz) sur le campus, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des bâtiments, fournissant une latence ultra-faible et une large bande passante pour soutenir une variété de projets de recherche sur la 5G en cours à l’Université.

La démonstration est la dernière étape d’une initiative pluriannuelle qui crée un banc d’essai pour évaluer la conduite automatisée sur le campus. Les futurs partenariats de l’industrie ajouteront plus d’éléments d’une ville intelligente sur le campus, un banc d’essai pour la recherche avancée, le développement de produits et la collecte de données.

Avant de l’exploiter en tant que service régulier, le système de navette autonome doit être approuvé par le ministère des Transports de l’Ontario. À l’heure actuelle, l’Université de Waterloo participe au programme pilote des véhicules automatisés de l’Ontario, lequel permet l’essai de véhicules autonomes sur les routes de l’Ontario.

Le financement fédéral et provincial accordé au projet WATonoBus provient de la Fondation canadienne pour l’innovation, du Fonds pour la recherche en Ontario et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie.