Skip to main content

L’importance de la 5G et de l’économie numérique dans l’Ouest canadien

Les quatre provinces de l’Ouest canadien, soit la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba, ont contribué à hauteur de 733 milliards de dollars au PIB du pays en 2019, soit 42 % du total national. Les grandes industries, notamment les mines, les carrières et l’exploitation pétrolière et gazière, représentaient près du tiers (28 %) du PIB de ces provinces.

Le regard tourné vers l’avenir, les provinces de l’Ouest ont mis en place des stratégies pour diversifier leur modèle économique afin de moins dépendre de ces industries traditionnelles. Cette transition passera inévitablement par les progrès technologiques réalisés grâce à la 5G.

Dans son rapport intitulé « L’importance de la 5G et de l’économie numérique dans l’Ouest canadien », PWC estime qu’en plus de ses avantages sociétaux et environnementaux, la 5G devrait accroître le PIB de la région de 34 milliards de dollars par année d’ici 2035¹.

Pour déterminer où la 5G aura les plus grandes retombées, PWC a regroupé l’économie des quatre provinces en trois catégories : les secteurs primaires, les secteurs prioritaires et les services au consommateur. Ces catégories représentent 90 % du PIB de l’Ouest canadien et 95 % de l’emploi pour ces provinces.

Les secteurs primaires sont des secteurs à forte intensité de capital comme les mines, l’exploitation pétrolière et gazière, l’immobilier et la location. Les secteurs prioritaires comprennent la logistique, le transport et l’éducation, tandis que les services au consommateur englobent l’administration publique, les services aux collectivités et le commerce de détail.

On s’attend à ce que la 5G apporte une valeur ajoutée de 16,4 milliards de dollars par année dans les secteurs primaires, de 7,4 milliards de dollars dans les secteurs prioritaires et de 6 milliards de dollars dans les services au consommateur d’ici 2035. Le rapport présente des exemples de possibilités actuelles, à court terme (1 à 3 ans) et à plus long terme (plus de 3 ans) dans ces secteurs.

Par exemple, dans un secteur primaire comme les mines, les carrières et l’exploitation pétrolière et gazière, la 5G peut aujourd’hui être mise à profit pour l’utilisation de véhicules autonomes dans la manutention. À court terme, la technologie permettra l’entretien par réalité augmentée. À plus long terme, elle permettra l’utilisation des robots mobiles télécommandés pour les tâches dangereuses et une meilleure sécurité sur le site.

L’annonce récente de Rogers et de Kirkland Lake Gold est un bon exemple. Grâce à ce partenariat, la mine Detour Lake est maintenant la première exploitation minière à être entièrement connectée à un réseau privé sans-fil 5G au pays, qui lui offre une couverture améliorée, une fiabilité de bout en bout et un réseau à faible latence à l’échelle de son site de 80 kilomètres carrés.

Dans un secteur prioritaire comme la logistique et le transport, la 5G peut aujourd’hui permettre la surveillance des cargaisons et la gestion des parcs de véhicules. À court terme, la technologie sera en mesure d’automatiser les entrepôts et de prendre en charge les ports connectés grâce à l’automatisation de la logistique, pour ne nommer que quelques fonctions. À plus long terme, il est possible que des camions sans chauffeur circulent sur les routes et que des drones soient utilisés pour la distribution et la livraison.

Dans le secteur des services au consommateur comme les services aux collectivités, la 5G peut aujourd’hui être utilisée dans les compteurs résidentiels intelligents. À court terme, elle permettra la télémaintenance à réalité augmentée. À long terme, nous verrons probablement apparaître des réseaux 5G privés à bande passante dédiée pour les services aux collectivités.

Ces échéances ne sont pas toutes coulées dans le béton et certains progrès se concrétisent simultanément. Toutefois, ces avancées se traduiront par des gains d’efficacité, des activités plus sûres, des coûts moindres et des revenus additionnels.

Le rapport de PWC intitulé « L’importance de la 5G et de l’économie numérique dans l’Ouest canadien » apporte une grande contribution à la recherche sur la façon dont la 5G fournira des avantages à notre pays à l’avenir. Bien que le potentiel des technologies 5G fasse consensus, il revient maintenant aux dirigeants du monde politique et aux organismes de réglementation de prendre des décisions qui accéléreront leur déploiement. L’importance des fournisseurs d’envergure dans l’industrie, une politique équilibrée en matière de spectre et un ensemble de règlements prévisibles qui demeurent flexibles en vue de l’évolution des besoins de l’économie numérique, voilà trois éléments essentiels pour que la technologie atteigne son plein potentiel.

Charit Katoch, directeur, Politique publique


¹ https://www.pwc.com/ca/en/communications/publications/the-importance-of-5g-and-the-digital-economy-in-western-canada.pdf