Skip to main content

Comment le partenariat Rogers-UBC aide à concevoir des transports plus intelligents et des villes plus saines

juin 8, 2022

Articles

Ce projet, premier du genre au Canada, utilise un réseau de capteurs et d’autre équipement en nuage pour réinventer la façon dont les villes gèrent les intersections

Rogers Communications et l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) sont à créer un écosystème d’innovation pour relever certains des plus grands défis de l’humanité grâce à la puissance de la technologie 5G. Dans le cadre de notre partenariat pluriannuel, lancé en 2018 et renouvelé à la fin de 2021, Rogers et l’UBC ont travaillé aux côtés de partenaires des secteurs public, privé et universitaire dans le but de tirer parti de la 5G pour résoudre des problèmes allant de la congestion routière aux changements climatiques en passant par les feux de forêt et les tremblements de terre.

Rogers et ses partenaires de recherche travaillent à plusieurs projets liés au transport intelligent, faisant appel au banc d’essai de véhicules connectés AURORA de l’UBC. Les chercheuses et chercheurs utilisent le banc d’essai, propulsé par la technologie 5G de Rogers, pour tenter de trouver des façons de réduire la congestion automobile et d’améliorer la sécurité routière, tout en optimisant le fonctionnement et l’efficacité des véhicules commerciaux. La baisse de la congestion routière diminue également les émissions nocives, améliorant ainsi la qualité de l’air, et contribue à la lutte contre les changements climatiques.

Le banc d’essai AURORA sert au projet pilote de détection et de gestion de la circulation, qui prévoit le déploiement du système de gestion de la circulation autonome NoTraffic à sept carrefours à feux et à deux carrefours giratoires sur le campus de Vancouver de l’UBC. Ce projet, premier du genre au Canada, utilise un réseau de capteurs et d’autre équipement en nuage pour réinventer la façon dont les villes gèrent les intersections.

La plateforme propulsée par l’intelligence artificielle contrôle automatiquement les réseaux de feux de circulation, ce qui aide à réduire la congestion routière, à coordonner les services de transport en commun et d’urgence et à améliorer la sécurité des personnes qui conduisent un véhicule, qui se déplacent à bicyclette et qui circulent à pied.

Hamed Noori est un chercheur en génie électrique et informatique qui travaille au banc d’essai AURORA. Il se spécialise dans les transports de l’avenir.

« Imaginez vous déplacer dans une voiture autonome qui traverse une intersection à 100 milles à l’heure. Voilà une possibilité que devrait vous réserver l’avenir. Si une ou un cycliste s’approche de la voiture, celle-ci le détectera immédiatement et corrigera sa course, explique M. Noori. Avec l’aide de Rogers, nous utilisons la 5G pour être en mesure de mettre en œuvre ce type de technologie. »


La gestion de la circulation et la qualité de l’air sont inextricablement liées : le secteur des transports produit environ 24 % des émissions de gaz à effet de serre au pays. Le projet sur la qualité de l’air mené en partenariat tire parti des données d’AURORA pour appuyer les objectifs ambitieux de réduction des émissions de l’UBC.

Depuis juin 2021, un réseau comptant huit capteurs de la qualité de l’air a été déployé sur le campus de l’UBC, au même endroit que les capteurs de trafic AURORA, afin de développer des algorithmes de la qualité de l’air pour isoler les émissions propres aux véhicules. Ces huit capteurs, alimentés à l’énergie solaire et reliés au réseau 5G, peuvent mesurer une vaste gamme de polluants atmosphériques potentiellement nocifs toutes les 15 secondes, ainsi que surveiller la vitesse et la direction du vent. Parallèlement, un système de tableau de bord de veille stratégique surveille la qualité de l’air sur le campus.


Grâce à ces projets, qui mettent à profit le campus de l’UBC en tant que laboratoire vivant et s’appuient sur l’expertise universitaire, Rogers et l’UBC aident à définir et à développer les solutions technologiques propulsées par la 5G nécessaires pour bâtir les villes plus intelligentes et plus saines de l’avenir.