Skip to main content

Comment le parc Ishkozi de Rogers offre un lieu de réflexion sur la vérité et la réconciliation

novembre 2, 2022

Articles

Revitalisé et renommé, le parc accueille de l’art autochtone, des espaces ouverts et des bancs pour se rassembler, méditer et réfléchir.

Chez Rogers, nous nous engageons à changer concrètement les choses en partenariat avec les communautés autochtones et les membres autochtones de notre équipe dans un cheminement collectif vers la vérité et la réconciliation. Dans le cadre de cet engagement, nous tentons de créer des espaces sûrs et inclusifs pour notre équipe et la communauté.

Le parc Ishkozi, nouvellement revitalisé, est l’un de ces espaces. Situé sur le terrain du siège social de Rogers à Toronto, l’ancien mini-parc Huntley doit son nouveau nom au mot anichinabé/ojibwé qui signifie « réveiller ». Nous avons invité des artistes autochtones locaux comme Patrick Hunter à transformer l’espace par l’entremise de l’art afin de créer un lieu de réflexion, de guérison et d’apprentissage de la culture autochtone. L’un des quatre bancs peints se nomme « Allied in presence and action » [Ensemble en présence et en action] afin de représenter tous les groupes de la diversité de Rogers qui travaillent en partenariat avec le Réseau des peuples autochtones de Rogers.  

Rogers a récemment organisé dans le parc une cérémonie intime de purification par la fumée avec des membres de l’équipe, des aînés et des personnes qui ont survécu aux pensionnats. Le parc est ouvert aux membres de l’équipe Rogers et à la communauté, de l’aube au crépuscule, du lundi au vendredi, jusqu’au 11 novembre. Il réouvrira au printemps.  

« Pour moi, ce parc symbolise l’espoir chez Rogers et le fait que les Autochtones occupent une place très active ici chez Rogers et dans les communautés que nous desservons. » 
– Nicole McCormick, coprésidente du Réseau des peuples autochtones de Rogers


« C’est important pour la culture autochtone et le territoire dont nous avons hérité il y a des milliers d’années en Amérique du Nord et que nous appelions l’île de la Tortue. C’est un lieu de méditation et un endroit pour rendre grâce. » 
– Duke Redbird, aîné de la Première Nation de Saugeen 

En investissant dans nos réseaux afin de connecter les communautés autochtones, en créant des espaces sûrs pour les membres de l’équipe, en développant une culture d’inclusion et en outillant la jeunesse autochtone grâce à des bourses et à des dons, nous nous engageons à exercer une influence positive sur notre parcours collectif vers la vérité et la réconciliation en partenariat avec les communautés autochtones. Cliquez ici pour en savoir plus.