Skip to main content

Ça prend un village : travailler ensemble pour reconstruire après l’ouragan Fiona

novembre 17, 2022

Articles

Lorsque l’ouragan Fiona a frappé les provinces de l’Altantique en septembre, la petite ville de Cormier-Village, située à 30 km au nord-est de Moncton, au Nouveau-Brunswick, a été l’une des zones les plus durement touchées de la région. Les inondations, les arbres déracinés, les lignes électriques endommagées et les débris ont touché et dévasté toute la ville. Le centre récréatif et culturel local et le sentier de l’Éco-Parc voisin n’ont pas échappé à la destruction. 

Pour les personnes habitant la ville voisine de Shediac, dont font partie deux membres de l’équipe Rogers – Angela Billo, directrice, Sans-fil, et Rock Berube, chef, Opérations sur le terrain –, la catastrophe représentait une occasion d’aider. Après avoir confirmé que leur famille, leurs proches et leur voisinage étaient en sécurité et avoir travaillé avec l’équipe pour rétablir la connexion de la clientèle de la région de l’Atlantique, Angela et Rock voulaient faire plus pour leur communauté. Le duo a communiqué avec la municipalité avant de rallier des volontaires parmi leurs collègues. 


Les dégâts causés par la tempête étaient importants et tout le monde pensait que le sentier pédestre boisé menant à la rivière était irrécupérable. Mais l’équipe Rogers et des bénévoles de la communauté locale ont restauré le centre et le sentier pédestre voisin en une seule journée.  


« Ce sentier est tellement important pour la communauté. C’est l’endroit où les gens promènent leur chien, vont chercher un peu de réconfort ou vont se recueillir, selon ce qui peut les aider à traverser la journée, et c’était très gratifiant de rendre cela à la communauté au moment où elle en avait le plus besoin. » 

  • Angela Billo, directrice, Sans-fil, Rogers 

« Un voisinage qui s’entraide est à l’image de la région de l’Atlantique. Il suffit de faire le premier pas pour s’impliquer dans la communauté. De montrer fièrement le rouge Rogers et d’aider de toutes les manières possibles. Un petit effort compte beaucoup, et les gens ne l’oublient pas. » 

  • Rock Berube, chef, Opérations sur le terrain, Rogers  


Alors que la région de l’Atlantique continue de se remettre sur pied, pensez à faire un don aux banques alimentaires de la région, ou à la Croix-Rouge canadienne ou à une autre cause qui vous tient à cœur.