Skip to main content

Accès aux services numériques essentiels pour les femmes en situation de crise au Canada atlantique : Rogers étend son programme téléphonique aux maisons d’hébergement et de transition pour femmes au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador

mai 18, 2021

Nouvelles

Le programme offre des téléphones et des forfaits à 30 maisons d’hébergement et de transition dans ces régions pour aider les femmes et leurs enfants, y compris les femmes autochtones, à échapper à la violence et aux mauvais traitements

Rogers offre une connectivité sécuritaire et essentielle pour les femmes en situation de crise, alors que les maisons d’hébergement constatent une hausse de la fréquence et de la gravité de la violence pendant la pandémie

MONCTON, le 18 mai 2021 – Rogers Communications a annoncé aujourd’hui avoir élargi son programme de téléphones et de forfaits afin de permettre à plus de Canadiennes de l’Atlantique et à leurs enfants d’avoir accès à des services numériques essentiels et à du soutien pour échapper à la violence et aux mauvais traitements.  Rogers a augmenté son soutien par rapport à l’année dernière en faisant don de téléphones et de forfaits à 30 maisons d’hébergement et de transition pour femmes dans ses zones de couverture du service sans-fil au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador pendant cette troisième vague de la pandémie. La gravité et la fréquence de la violence familiale et la demande pour une place sécuritaire en maison d’hébergement continuent d’augmenter à la suite des mesures de confinement initiales prises en raison de la pandémie il y a un an. Dans ce contexte, Rogers intensifie ses efforts pour sensibiliser la population et favoriser une connectivité sécuritaire afin de soutenir les personnes les plus vulnérables.

Au printemps dernier, au début de la pandémie, Rogers a lancé un programme national avec l’organisme Hébergement femmes Canada afin de fournir des centaines de téléphones et de forfaits à plus d’une centaine de maisons d’hébergement et de transition, notamment au Canada atlantique, en plus d’utiliser la portée de ses plateformes et de ses canaux pour contribuer à sensibiliser la population à l’ampleur qu’a pris la violence familiale.  Face à l’augmentation des listes d’attente pour les maisons d’hébergement et de transition pour femmes, les travailleurs de première ligne en intervention d’urgence affirment que ces appareils continueront à sauver des vies de femmes en permettant à ces dernières de rester connectées en toute sécurité à des ressources essentielles, en particulier pendant les périodes de confinement. Le programme de don de téléphones est offert avec la collaboration de Motorola et de LG. 

Le soutien annoncé aujourd’hui touche des maisons d’hébergement pour femmes dans des communautés atlantiques, dont : Amherst, Antigonish, Bathurst, Bridgewater, Campbellton, Charlottetown, Colchester, Edmundston, Fredericton, Halifax, Kings, Hants West, Miramichi, Moncton, Sainte-Anne-de-Kent, Saint John, Shediac, St. John’s, St. Stephen, Sydney, Truro, Woodstock, et Yarmouth..

Dans le cadre de ses efforts visant à assurer l’accès à la connectivité, Rogers a également récemment annoncé l’expansion de son programme Internet à haute vitesse et à faible coût Branché sur le succès à des centaines de milliers de Canadiens dans sa zone de couverture Internet au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et-Labrador.  Les personnes bénéficiant d’un supplément de revenu ou d’une aide aux personnes handicapées, du montant maximal de l’Allocation canadienne pour enfants, les résidents d’un logement dont le loyer est indexé sur le revenu ou les personnes âgées qui reçoivent le Supplément de revenu garanti sont admissibles au programme. 

Si vous êtes une femme victime de violence, veuillez visiter hebergementfemmes.ca pour trouver la maison d’hébergement ou de transition la plus près pouvant vous offrir sécurité, espoir et soutien.

Citations :

« Chez Rogers, nous nous engageons à aider les Canadiennes de l’Atlantique les plus vulnérables à rester connectées à des ressources essentielles lorsqu’elles en ont le plus besoin.  La pandémie et les mesures de confinement ont empêché de nombreuses femmes en situation de crise de communiquer en toute sécurité avec des ressources d’urgence pour les aider à échapper à leur agresseur.  En leur fournissant des téléphones et des forfaits, et en permettant de faire entendre davantage les voix de celles qui vivent la violence familiale, nous nous engageons à soutenir les femmes qui en ont le plus besoin. »

  • Matt MacLellan, président, Région de l’Atlantique, Rogers

« Pour les femmes qui quittent une relation abusive, ces téléphones représentent un lien avec la famille et les amis qui pourrait avoir été coupé, une chance d’appeler un propriétaire potentiel, une occasion de renouer avec la maison d’hébergement qu’elles ont quittée, le pouvoir de faire un appel désespéré à la police ou la capacité de poursuivre à nouveau leurs propres objectifs et de renouer avec leurs rêves. Toutes ces possibilités disparaissent dans une relation de contrôle et de mauvais traitements.  Si vous avez été sous l’emprise d’une personne et que vous ne pouviez pas obtenir de l’aide, le fait d’avoir un téléphone après avoir quitté la relation peut signifier pour vous que vous pouvez reprendre votre vie en main. »

  • Debrah Westerburg, New Brunswick South Central Transition House and Second Stage Coalition

« Les organismes membres de la Transition House Association of Nova Scotia sont heureux d’offrir des téléphones de Rogers aux femmes vulnérables à la violence. Dans une maison non sécuritaire, tout peut être utilisé comme instrument de contrôle et de mauvais traitements. Pour les femmes qui se trouvent dans cette situation terrible, il est essentiel qu’elles aient leur propre téléphone pour pouvoir demander de l’aide en toute sécurité. Nous sommes reconnaissants de ce geste généreux envers les victimes de mauvais traitements et les organismes sans but lucratif qui les aident, et nous croyons qu’il marque le début d’une relation plus profonde et soutenue avec ces organismes dans le cadre du travail vital qu’ils accomplissent. »

  • Shiva Nourpanah, Transition House Association of Nova Scotia

« Ces téléphones sont très importants pour nous.  La plupart des gens pensent à tort que tout le monde de nos jours a un téléphone et les moyens de payer un forfait.  Ces dons signifient que nous avons la capacité d’offrir à une femme en situation de crise, qui autrement vivrait dans l’isolement, les moyens de demander des services d’urgence et de soutien quand elle en a besoin. »

  • Danya O’Malley, PEI Family Violence Prevention Services

« Grâce à ces appareils, des femmes peuvent obtenir des services pour assurer leur sécurité et répondre à leurs besoins essentiels. En temps de crise, un téléphone cellulaire est une véritable bouée de sauvetage. »

  • Dan Meades, Transition House Association of Newfoundland

« Alors que nous entrons dans une troisième vague de la pandémie, de nombreuses femmes autochtones vivant dans des communautés éloignées font face à des difficultés accrues pour échapper à la violence et aux mauvais traitements. Offrir à ces femmes un nouveau téléphone lorsqu’elles arriveront à nos refuges s’avérera un outil précieux pour leur permettre de rester en contact avec leur famille et leurs amis, ainsi qu’avec les services essentiels. Le programme élargi de “bouée de sauvetage numérique” de Rogers et l’expansion planifiée du réseau profiteront à coup sûr à un grand nombre de femmes et d’enfants autochtones qui cherchent refuge dans nos maisons d’hébergement. »

  • Sheila Swasson, présidente, Cercle national autochtone contre la violence familiale

« Dans une province essentiellement rurale comme le Nouveau-Brunswick, l’accès à des moyens de communication fiables et sécuritaires est essentiel pour celles qui doivent sortir d’une relation ou utiliser un téléphone dans une situation d’urgence, pour le travail, l’école ou des raisons de santé, ou pour accéder au système de justice, a affirmé Tammy Scott-Wallace, ministre responsable de l’Égalité des femmes du Nouveau-Brunswick. Je remercie Rogers Communications pour son investissement dans cette importante initiative. »

  • L’honorable Tammy Scott-Wallace, ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture, et ministre responsable de l’Égalité des femmes, Nouveau-Brunswick

« Nous savons que les femmes doivent surmonter des obstacles systémiques en matière de sécurité économique. La COVID‑19 a rendu ces problèmes encore plus évidents.  Le gouvernement, les partenaires communautaires et les acteurs du secteur privé comme Rogers doivent unir leurs efforts pour soutenir les femmes et leur famille et veiller à ce que les besoins des personnes vulnérables soient comblés. »

  • L’honorable Kelly Regan, ministre responsable du Conseil consultatif sur la condition féminine de la Nouvelle-Écosse 

« Pour les femmes et les personnes de diverses identités de genre qui vivent dans la violence, l’accès à un téléphone mobile peut être essentiel pour briser l’isolement et leur permettre d’obtenir en toute sécurité le soutien et les services dont elles ont besoin.  Je félicite Rogers Communications de son soutien continu à l’égard des maisons de transition et des femmes qu’elles soutiennent. »

  • L’honorable Pam Parsons, ministre responsable de la Condition féminine, gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

« Les effets traumatisants de la violence familiale nous touchent tous. Nous devons tous jouer un rôle et faire ce que nous pouvons pour mettre fin à la violence faite aux femmes et aux enfants. À titre de ministre responsable de la Situation de la femme de l’Île-du-Prince-Édouard, j’aimerais remercier Rogers Communications pour ses dons à des maisons d’hébergement pour femmes partout au pays et ici, chez nous, à l’Île-du-Prince-Édouard. » 

  • L’honorable Natalie Jameson, ministre responsable de la Situation de la femme, Île-du-Prince-Édouard

À propos de Rogers
Rogers est une fière entreprise canadienne dont l’objectif est de donner plus de possibilités aux Canadiennes et aux Canadiens au quotidien. Notre fondateur, Ted Rogers, a acheté sa première station de radio, CHFI, en 1960. Rogers a évolué et occupe désormais une position de chef de file dans le domaine de la technologie et des médias. Elle est vouée à offrir le meilleur en matière de service sans-fil et résidentiel, de contenu sportif et de médias aux gens et aux entreprises d’ici. Ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX) sous les symboles RCI.A et RCI.B et à la Bourse de New York (NYSE) sous le symbole RCI. Consultez aproposde.rogers.com pour en savoir plus sur nous.

Pour en savoir plus : Rogers Communications, media@rci.rogers.com, 1‑844‑226‑1338