Nouvelles et idées
Tous les articles

4 questions pour Canada en programmation, bénéficiaire d’un don communautaire Ted Rogers

Mina Chan, vice-présidente, Services de vidéo et de divertissement, annonçant le partenariat de l’entreprise avec Canada en programmation lors du marathon de programmation à Toronto.

Notre partenariat avec Canada en programmation prévoit que nous lui verserons 150 000 $ sur trois ans, somme qui sera affectée au programme Ados en programmation. Cet organisme vise à faire progresser la littératie numérique dans toute la population, mais accorde une importance particulière aux communautés sous représentées dans le secteur des technologies.

Rogers a dépêché des représentants aux récents marathons de programmation Ados en programmation qui ont eu lieu à Toronto et à Saskatoon. L’événement de trois jours est une expérience d’apprentissage pour les jeunes de 13 à 17 ans s’auto-identifiant comme femmes, trans ou non binaires. Nous nous sommes entretenus avec des responsables de l’organisme pour en savoir un peu plus sur sa mission.

1. Comment les programmes éducatifs de Canada en programmation sont-ils utiles pour les jeunes du Canada?
Seuls 4 des 13 provinces et territoires canadiens ont fait de la programmation une composante obligatoire de leur programme scolaire de la maternelle à la fin du secondaire. Nos programmes visent à combler cet écart, à faire en sorte que tous les Canadiens, particulièrement les filles et les femmes, les personnes handicapées, les jeunes Autochtones et les nouveaux arrivants, aient accès aux connaissances dont ils ont besoin pour prospérer dans le monde numérique. Nous souhaitons créer un Canada prospère où tout le monde possède les connaissances et la confiance en soi nécessaires pour mettre à profit le pouvoir de la technologie et s’épanouir personnellement et économiquement.

2. Qu’est-ce qui a inspiré votre organisme à mettre sur pied les marathons de programmation Ados en programmation?
Nous avons analysé les marathons de programmation qui existaient et nous nous sommes rendu compte que peu d’entre eux s’adressaient aux adolescents. Nous voulions offrir des marathons de programmation pour adolescents axés sur la réflexion à l’étape de la conception, sur la résolution de problèmes qui intéressent les ados, sur la nécessité de comprendre un problème avant de s’attaquer aux solutions et sur le cheminement d’apprentissage du début à la fin.

3. Comment le don communautaire Ted Rogers profitera-t-il aux programmes de Canada en programmation?
Donner aux adolescents les outils pour changer le monde en appliquant la technologie à la résolution de problèmes est au cœur de notre programme Ados en programmation. C’est avec beaucoup de gratitude que nous recevons le don communautaire Ted Rogers. Il nous aidera à faire croître Ados en programmation pour que 5 000 participants puissent en bénéficier au cours des trois prochaines années. En appuyant les marathons de programmation, nous faisons en sorte que plus de participants aient la chance de travailler ensemble pour élaborer un outil qui tire parti de la technologie pour favoriser un changement concret dans leur communauté. Plus d’adolescents pourront aussi, grâce à des ateliers pratiques, au mentorat d’experts de l’industrie et à la collaboration entre pairs, acquérir les compétences et la confiance dont ils ont besoin pour passer de stricts consommateurs à créateurs de technologies.

4. Pouvez-vous nous parler d’un participant qui a particulièrement profité du programme?
Mathurah Ravigulan, qui a 16 ans, est chef de la direction des produits de myCryptoHippo, un simulateur de négociation de cryptomonnaie qui vise à rendre le concept simple et accessible pour tous. Mathurah a déjà participé à notre programme Ados en programmation. Voici ce qu’elle a dit au sujet de son expérience :
« L’événement Ados en programmation m’a donné la chance de rencontrer des gens avec qui je partage des intérêts et m’a ouvert des portes. Le marathon de programmation a élargi mes horizons quant au monde des technologies. Il enseigne aux filles comment trouver des solutions à des problèmes précis, de façon qu’elles puissent ensuite créer leur propre entreprise. Adaptés aux adolescents, les ateliers sont amusants. Globalement, le programme Ados en programmation est convivial et intéressant. Il m’a permis de réaliser qu’une carrière florissante dans le secteur des affaires et des technologies est à ma portée. »
– Mathurah

Pour en savoir plus sur nos autres partenariats nationaux, consultez notre page des dons communautaires.