Rogers obtient le nouveau spectre 5G dans chaque province et territoire

Retourner à nouvelles
Rogers a fait l’acquisition de licences de spectre de 600 MHz de 20 ans pour construire un réseau 5G national pour les Canadiennes et les Canadiens.
Le spectre de 600 MHz est un pilier essentiel du déploiement de la technologie 5G à l’échelle du vaste territoire du Canada.

TORONTO, 10 avr. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) — Rogers Communications a annoncé aujourd’hui un investissement de 1,7 milliard de dollars dans la toute première vente aux enchères de la 5G, pour permettre le déploiement de cette technologie dans les communautés urbaines, suburbaines et rurales. L’investissement en capital total de l’entreprise dans l’infrastructure prévu pour 2019 s’élève maintenant à 4,7 milliards de dollars.« Nous sommes fiers de faire des investissements de pointe significatifs pour construire l’écosystème de la 5G au Canada et contribuer à l’avantage concurrentiel de notre pays à l’échelle internationale », a annoncé Joe Natale, président et chef de la direction, Rogers Communications. « Ce spectre 5G est une ressource aussi rare que précieuse, qui apportera beaucoup aux Canadiens et aux entreprises partout au pays. »

Seul exploitant de réseau national au Canada, Rogers a investi 1,71 $ par MHz/pop pour faire l’acquisition de 52 des 64 licences de spectre de 600 MHz disponibles pour l’entreprise. Cela inclut tous les blocs de spectre disponibles dans le nord et le sud de l’Ontario, le nord du Québec, la région de l’Atlantique, le Manitoba et les trois territoires. Ce spectre sera associé au futur spectre de 3 500 MHz et d’ondes millimétriques pour créer, partout au Canada, l’un des meilleurs réseaux 5G au monde.

« L’investissement dans la technologie sans-fil est essentiel, et Rogers a été pionnière en la matière à chaque grande étape de l’évolution de la technologie de réseau », a ajouté Joe Natale. « Ce spectre est indispensable pour déployer la technologie 5G au Canada, et nous sommes maintenant très bien placés pour offrir le meilleur de la 5G aux Canadiennes et aux Canadiens. Nous avons participé à cette vente aux enchères avec un plan clair et structuré, et nous avons saisi cette occasion pour en faire profiter nos clients et nos actionnaires. »

Le spectre de 600 MHz transmet les données sans-fil sur de longues distances et dans les bâtiments des zones urbaines très denses. Cela permet d’offrir une couverture plus uniforme et de meilleure qualité aux régions isolées comme aux villes connectées. Cette couverture sera très utile aux entreprises du pays qui comptent sur des données en temps réel, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’exploitation minière, des transports et de la fabrication.

En partenariat avec Ericsson, Rogers met son infrastructure à niveau pour accueillir la technologie 5G. Le réseau national de l’entreprise est désormais prêt à prendre en charge des applications 5G et, le mois dernier, Rogers a procédé au premier essai de connexion aux données 5G dans le centre-ville de Toronto. De plus, grâce à son partenariat avec l’Université de la Colombie-Britannique, Rogers construit un centre de recherche sur la 5G en conditions réelles, véritable plaque tournante et banc d’essai de l’innovation 5G au Canada.

L’annonce d’aujourd’hui s’inscrit dans l’engagement de Rogers à soutenir le programme d’innovation du Canada. En tenant compte de notre acquisition actuelle de spectre de 600 MHz, Rogers a investi plus de 30 milliards de dollars pour construire son réseau sans-fil national. Rogers réinvestit chaque année plus de 80 % de ses bénéfices au Canada, dans des dépenses liées à l’infrastructure, au spectre, aux impôts, aux intérêts et d’autres investissements.

À propos de Rogers

Rogers est une société canadienne diversifiée, chef de file dans l’industrie des communications et des médias. Elle est le plus important fournisseur de services de communications sans fil et l’un des plus importants fournisseurs de services de télévision par câble, d’Internet haute vitesse et de téléphonie destinés au grand public et aux entreprises du pays. Par l’intermédiaire de Rogers Média, elle est active dans l’industrie de la radiodiffusion, de la télédiffusion, des sports, du magasinage télévisé et en ligne et des médias numériques. Ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX) sous les symboles RCI.a et RCI.b et à la Bourse de New York (NYSE) sous le symbole RCI.

Mise en garde relativement aux déclarations prospectives, risques et hypothèses. Ce communiqué contient des « renseignements de nature prospective » et des « énoncés de nature prospective » au sens des lois sur les valeurs mobilières en vigueur (collectivement, les « renseignements de nature prospective ») relativement à des hypothèses concernant la finalisation de l’acquisition et le déploiement subséquent du spectre sans-fil, tel que décrit ci-dessus. Il faut noter que toute information prospective est, par définition, assujettie à des changements et incertitudes et que les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux qui figurent dans l’information prospective. Un certain nombre de risques, d’incertitudes et d’autres facteurs peuvent amener les résultats et événements réels à différer sensiblement des résultats exprimés ou projetés dans l’information prospective ou entraîner la modification de nos objectifs, stratégies et intentions actuels, y compris, mais sans s’y limiter, une distribution du spectre par Innovation, Sciences et Développement économique Canada à la suite de la mise aux enchères, ou encore des enjeux opérationnels, technologiques ou financiers imprévus liés au déploiement d’un tel spectre. Un grand nombre de ces facteurs est indépendant de notre volonté ou de nos attentes ou connaissances actuelles. Si un ou plusieurs de ces facteurs se concrétisaient, ou si nos objectifs, stratégies ou intentions changeaient ou encore si d’autres éléments, notamment des hypothèses, sur lesquels se fonde l’information prospective se révélaient inexacts, nos résultats réels et nos plans pourraient différer sensiblement de ce que nous prévoyons actuellement. Par conséquent, les investisseurs doivent faire preuve de prudence à l’égard des énoncés prospectifs et il serait déraisonnable de leur part de se fier indûment à ces énoncés en croyant qu’ils leur confèrent quelque droit établi que ce soit en ce qui concerne nos résultats ou plans futurs. La Société n’est nullement tenue (et rejette expressément une telle obligation) de mettre à jour ou de modifier les énoncés contenant des informations prospectives et les facteurs ou hypothèses sous-jacents à ces énoncés, que ce soit en raison de renseignements nouveaux, d’événements futurs ou autrement, sauf si la loi l’exige. Toute l’information prospective contenue dans ce communiqué est visée par les avertissements aux présentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Fréquence d’envoi des courriels