Nouvelles et idées
Tous les articles

UNE VENTE AUX ENCHÈRES OUVERTE ET ÉQUITABLE DU SPECTRE DE 700 MHZ EST ESSENTIELLE POUR DONNER AUX CANADIENS ACCÈS À UN RÉSEAU SANS-FIL DE NOUVELLE GÉNÉRATION

TORONTO, le 31 mai 2011 /CNW/ – Rogers Communications a réclamé
aujourd’hui une vente aux enchères ouverte et équitable du spectre de
700 MHz. C’est Rob Bruce, président, Communications, de Rogers qui a
pris la parole en ce sens au nom de l’entreprise lors du Canadian
Telecom Summit de 2011 tenu à Toronto.

« Ceux qui suggèrent que des sociétés, comme Rogers, ne devraient pas
avoir un accès juste et équitable à ce spectre ont tort, a déclaré M.
Bruce. Les restrictions à la mise aux enchères du spectre de 700 MHz
seraient inéquitables aux yeux des neuf millions de clients que notre
service sans-fil compte et qui ont tous les droits d’accéder à un
réseau LTE vraiment national, marchés urbains et ruraux compris, et
fiable. »

M. Bruce a dit qu’une vente aux enchères juste et équitable – qui
assujettit les joueurs établis comme les nouveaux venus aux mêmes
règles – était essentielle à la mise en œuvre par Rogers de son réseau
LTE (Long Term Evolution). Le spectre de 700 MHz permet une meilleure
pénétration dans les immeubles et, élément important pour les
Canadiens, qui vivent dans un pays peu densément peuplé, offre une
meilleure couverture dans les régions rurales et éloignées.

Les trois principes de la stratégie numérique du Canada
M. Bruce a demandé au gouvernement conservateur et au nouveau ministre
de l’Industrie, M. Christian Paradis, d’adopter trois principes-cadres
au moment de lancer sa stratégie numérique pour le pays :

  1. Adopter un régime de réglementation qui récompense par des incitatifs
    les entreprises qui ont investi et investissent encore dans les marchés
    urbains et ruraux pour faire de notre pays une nation plus forte.
  2. Élargir le spectre de fréquences offert plus rapidement.
  3. Imposer des règles équitables pour tous les participants, en adoptant
    une politique qui s’applique de la même façon à tous les participants,
    peu importe leur taille.

« Si vous regardez les autres secteurs ayant des ressources limitées ou
précieuses, notre gouvernement a une longue expérience en matière
d’imposition de règles équitables pour ces industries, a affirmé M.
Bruce. Pourquoi adopter une approche différente concernant la mise aux
enchères du spectre de 700 MHz, une ressource également limitée et
précieuse? »

Toujours selon M. Bruce : « Il nous faut sans tarder une réglementation
qui ne va pas favoriser une entreprise ou une industrie au détriment
des autres. » « Au moment où le Parlement reprend ses travaux, a-t-il
poursuivi, je demande instamment au nouveau gouvernement majoritaire de
travailler de concert avec l’industrie pour stimuler notre économie
numérique. La prospérité de notre pays en dépend. »

Rogers : une entreprise sous le signe de l’innovation
Depuis 1960, lorsque Ted Rogers a acheté CHFI, station FM en difficulté,
la Société a réalisé des percées dans de nombreux domaines. En effet,
elle a été la première société en Amérique du Nord à lancer un service
Internet haute vitesse commercial par câble, la première dans le monde
à inaugurer le service BlackBerry, la première au pays à offrir les
appareils iPhone et Android, le premier opérateur en Amérique du Nord,
et parmi les premiers dans le monde, à lancer un réseau HSPA en 2008
et
, enfin, la première à adopter le tout nouveau réseau LTE qui offre
des vitesses plus rapides, une latence réduite et une capacité
d’utilisation plus élevée.

M. Bruce a également insisté sur le fait que nous devons aider les
Canadiens à être maîtres de leur destin numérique, en affirmant :
« Nous en sommes redevables à nos clients, à leurs familles et aux
collectivités. »

À propos de la société : Rogers est une société ouverte canadienne à exploitation diversifiée
œuvrant dans l’industrie des communications et des médias. Rogers est
le plus important fournisseur de services sans-fil pour la transmission
de voix et de données, et l’un des plus importants fournisseurs
canadiens de services de télévision par câble, d’Internet haute vitesse
et de téléphonie. Par l’intermédiaire de Rogers Média, elle est active
dans l’industrie de la radiodiffusion, de la télédiffusion, du
téléachat, de l’édition (magazines grand public et revues spécialisées)
et du divertissement sportif. Rogers est inscrite à la Bourse de
Toronto (TSX) sous les symboles RCI.a et RCI.b et à la Bourse de New
York (NYSE) sous le symbole RCI. Pour en savoir davantage sur Rogers et
les sociétés de son groupe, consultez www.rogers.com.