Nouvelles et idées
Tous les articles

Une majorité de Canadiens choisissent la technologie pour demeurer en contact pendant le temps des Fêtes

– Grâce à Rogers, il est facile de transmettre ses meilleurs vœux et
souhaits par voie électronique de n’importe où sur la planète.

Cette année, les Canadiens feront des échanges virtuels une priorité pendant la
période des Fêtes.

TORONTO, le 16 déc. 2011 /CNW/ – Que les Québécois partent à l’étranger
ou restent à la maison pendant le temps des réjouissances, ils
prévoient en tout cas entretenir l’esprit des Fêtes et communiquer
virtuellement avec les personnes qui leur sont chères. Selon une
récente étude de Rogers Communications.1, jusqu’à 80 % des Canadiens utiliseront la technologie pour demeurer en
contact avec leurs amis et leur famille au cours de cette période.

L’étude révèle que près de la moitié (48 %) des Canadiens utiliseront
leurs téléphones sans fil au cours de déplacements à l’extérieur du
pays au cours de la période des Fêtes. Plus des trois quarts d’entre
eux (77 %) le feront pour prendre et recevoir des nouvelles de leur
famille et de leurs proches, et 10 % seulement pour savoir ce qui se
passe au bureau.

« Où qu’ils soient cette saison, les Canadiens demeureront en contact
avec leurs amis et leur famille grâce à la messagerie texte, aux
réseaux sociaux et aux appels téléphoniques, et nous voulons leur
faciliter les choses, indique Raj Doshi, vice-président, Gestion des
produits sans-fil, Rogers Communications. Nos solutions d’itinérance
leur donneront la chance de transmettre facilement leurs vœux aux
personnes qui leur sont chères, le tout à un prix abordable. »

Rogers a élaboré des options qui permettent aux Canadiens d’avoir la
pleine maîtrise de leur forfait sans-fil, ce qui leur laisse davantage
d’argent pour les cadeaux. Selon leurs besoins, les abonnés de Rogers
peuvent faire leur choix parmi une vaste sélection de Passeports
Données 24 h et hebdo, pour les États-Unis comme pour les destinations
internationales. Et pour rendre les choses encore plus simples, ces
passeports peuvent être achetés avant le départ du Canada ou pendant la
période d’itinérance, directement à partir d’un appareil sans fil.

Partager la magie des Fêtes

Cette année, le partage social revêtira une importance considérable pour
les utilisateurs de téléphones sans fil, qui se réjouiront d’apprendre
que les nouvelles gammes d’appareils comprennent des applications
sociales préinstallées comme Facebook, Twitter et les flux de
nouvelles. Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que l’enquête ait
révélé que plus de la moitié des Canadiens (60 %) partageront la magie
des Fêtes par téléphone, tandis que plus du tiers (36 %) enverront des
messages par l’intermédiaire de réseaux sociaux. L’enquête indique en
outre que 34 % transmettront des cartes de souhaits virtuelles, 27 %,
des messages texte ou multimédia et 11 %, des messages instantanés.
Moins de la moitié des Canadiens (47 %) s’en tiendront à leurs vieilles
habitudes en optant pour des cartes de souhaits traditionnelles.

« L’envoi de messages textes n’est plus seulement pour les adolescents;
il s’agit d’une pratique de plus en plus courante qui évolue rapidement
pour devenir un nouveau moyen de communication qui traverse les
distances », indique Doshi. « Parmi les Canadiens voyageant à
l’occasion du temps des fêtes, la majorité se dirige vers les
États-Unis et avec des forfaits tel que la Trousse Voyage Messagerie
texte – États-Unis pour seulement 10$ pour 48 heures, l’envoi de
messages textes au-delà de la frontière devient simple et abordable. »

Célébrer le Nouvel An en mode numérique

À minuit une, le 1er janvier 2012, comment les Canadiens feront-ils parvenir leurs vœux à
leurs amis et à leur famille? Selon l’étude, jusqu’à 80 % d’entre eux
le feront au moyen de leur téléphone ou de leur ordinateur.

Le sondage a par ailleurs précisé quelles seront les intentions des
Canadiens au cours des premières minutes suivant le coup de minuit :

  • 33 % téléphoneront à des amis pour leur souhaiter ce qu’il y a de mieux
    en 2012;
  • 18 % publieront un message sur un site de réseautage social comme
    Twitter ou Facebook;
  • 17 % enverront un message texte ou multimédia;
  • 11 % enverront un courriel;
  • 3 % utiliseront la messagerie instantanée;
  • 16 % seulement attendront de se trouver devant leur interlocuteur pour
    lui transmettre leurs vœux de vive voix.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les pays couverts par
chacune des trousses Voyage et les frais applicables, consultez www.rogers.com/itinerance.

Rogers Communications inc.
Rogers est une société canadienne ouverte diversifiée œuvrant dans
l’industrie des communications et des médias. Elle est le plus
important fournisseur de services sans-fil pour la transmission de voix
et de données, et l’un des plus importants fournisseurs canadiens de
services de télévision par câble, d’Internet haute vitesse et de
téléphonie. Par l’intermédiaire de Rogers Média, elle est active dans
l’industrie de la radiodiffusion, de la télédiffusion, du téléachat, de
l’édition (magazines grand public et revues spécialisées) et du
divertissement sportif. Rogers est inscrite à la Bourse de Toronto
(TSX) sous les symboles RCI.a et RCI.b et à la bourse de New York
(NYSE) sous le symbole RCI. Pour en savoir davantage sur Rogers et les
sociétés de son groupe, consultez www.rogers.com.

1À propos de l’étude
Du 23 au 24 novembre 2011, un sondage en ligne a été mené auprès d’un
échantillon de 1 004 Canadiens adultes âgés de 18 ans et plus et qui
sont membres du panel du Forum Angus Reid, détenu et exploité par
Vision Critical. En vue de garantir la représentativité de
l’échantillon, les participants ont été sélectionnés selon certaines
données de recensement; et l’ensemble des données a été pondéré
statistiquement selon les plus récentes données relatives au sexe, à
l’âge, à la région, au degré de scolarité (et à la langue, dans le cas
du Québec) de la population canadienne adulte. La marge d’erreur est de
±3,1 %, 19 fois sur 20. Tous écarts dans un total ou entre des totaux
sont attribuables à l’arrondissement.