Skip to main content

Rogers augmente considérablement son dividende et met en place un mode de règlement en espèces des options d'achat d'actions

mai 28, 2007

Nouvelles
Le dividende annuel passe de 0,16 $ CA à 0,50 $ CA par action

     La mise en place du mode de règlement en espèces des options d'achat
     d'actions octroyées aux employés permettra de réduire la dilution de
      l'avoir des actionnaires d'une manière efficace sur le plan fiscalTORONTO, le 28 mai /CNW/ - Rogers Communications Inc. ("RCI") (RCI à la
Bourse de Toronto; RG à la Bourse de New York) a annoncé aujourd'hui que son
conseil d'administration a autorisé une augmentation immédiate de son
dividende annuel, lequel passe ainsi de 0,16 $ CA à 0,50 $ CA par action.
    "Cette hausse très importante de notre dividende annuel témoigne de la
confiance soutenue de notre conseil d'administration envers les stratégies que
nous avons utilisées pour positionner Rogers en tant qu'entreprise de
communications en plein essor et de plus en plus rentable", a déclaré Edward
"Ted" Rogers, président et chef de la direction de Rogers Communications Inc.
"Par cette mesure, notre conseil reconnaît également qu'il est important de
remettre à nos actionnaires une part substantielle des rentrées de fonds
croissantes générées par nos activités."
    Rogers a également annoncé que son conseil d'administration a autorisé la
mise en place d'un mode de règlement en espèces des options d'achat d'actions
octroyées aux employés, lequel constitue une utilisation efficace de
l'encaisse qui permettra de réduire la dilution autrement causée par la levée
des options.
    "L'augmentation considérable des dividendes, la mise en place d'un mode
de règlement en espèces des options d'achat d'actions et la réduction soutenue
de la dette concourent à une allocation équilibrée, efficace sur le plan
fiscal et avantageuse pour les actionnaires d'une grande partie des flux de
trésorerie disponibles que nous prévoyons générer cette année", a indiqué Bill
Linton, chef de la direction des finances de Rogers Communications Inc. "Ces
mesures, jumelées à la simplification récemment annoncée de notre structure
juridique, se traduisent par un bilan considérablement allégé, la remise d'une
part croissante des flux de trésorerie disponibles aux actionnaires, la
rationalisation de la structure d'entreprise et la capacité de soutenir notre
croissance rapide et soutenue."

    Hausse du dividende

    Le conseil d'administration de Rogers a approuvé une hausse du dividende
annuel, qui passera de 0,16 $ CA à 0,50 $ CA par action de catégorie A avec
droit de vote et par action de catégorie B sans droit de vote. Cette hausse
est immédiate. Le nouveau dividende trimestriel sera de 0,125 $ CA pour chaque
action de catégorie B sans droit de vote et action de catégorie A avec droit
de vote en circulation. Ces dividendes trimestriels seront uniquement versés
après avoir été déclarés par le conseil de Rogers et au moment choisi par lui,
et rien ne donne droit à un dividende avant qu'il ne soit déclaré.
    Le conseil d'administration a déclaré aujourd'hui un premier dividende
trimestriel au nouveau taux de 0,125 $ CA par action (en hausse par rapport au
précédent taux trimestriel de 0,04 $ CA par action) pour chaque action de
catégorie B sans droit de vote et action de catégorie A avec droit de vote. Ce
dividende trimestriel sera versé le 3 juillet 2007 aux actionnaires dûment
inscrits en date du 14 juin 2007.

    Mode de règlement en espèces des options

    Le conseil d'administration de Rogers a approuvé une modification aux
régimes d'options d'achat d'actions de RCI qui met en place un mode de
règlement en espèces pour la levée d'options d'achat d'actions octroyées à des
employés.
    Le fait de permettre aux détenteurs d'options de choisir le règlement en
espèces de la valeur dans le cours de leurs options d'achat d'actions réduit
la nécessité d'émettre des actions sur le capital autorisé. Parallèlement, le
montant des paiements en espèces effectués par Rogers est déductible aux fins
de l'impôt, ce qui devrait entraîner d'importantes économies d'impôt dans
l'avenir pour la société.
    Le mode de règlement en espèces permet à Rogers d'utiliser une partie de
ses flux de trésorerie disponibles pour, ni plus ni moins, racheter des
actions qui seraient émises sinon et pour réduire, d'une manière efficace sur
le plan fiscal, la dilution de l'avoir des actionnaires autrement causée par
la levée de ces options.
    Compte tenu du cours de clôture des actions de catégorie B sans droit de
vote à la Bourse de Toronto le 24 mai 2007 et des options en circulation à
cette date, la mise en place du mode de règlement en espèces pour la levée des
options d'achat d'actions octroyées à des employés devrait se traduire à des
fins comptables par une charge hors caisse ponctuelle d'environ 380 M$. Cette
charge, dont le montant pourrait varier selon le cours des actions de
catégorie B sans droit de vote et le nombre d'options en circulation au 28 mai
2007, c'est-à-dire à la date d'adoption du mode de règlement en espèces,
devrait être inscrite au deuxième trimestre 2007. Une économie d'impôt de
quelque 140 M$ devrait également être comptabilisée en relation avec la charge
hors caisse ponctuelle susmentionnée au deuxième trimestre 2007.
    Au 25 mai 2007, Rogers comptait près de 17,9 millions d'options en
circulation, dont environ 12,5 millions étaient acquises.

    Rogers

    Rogers Communications Inc. (RCI à la Bourse de Toronto et RG à la Bourse
de New York) est une société canadienne diversifiée de communications et de
médias. Ses trois principales divisions sont Rogers Sans-fil, le plus
important fournisseur canadien de services sans fil de transmission de la voix
et de données et la seule entreprise de télécommunications au Canada à exercer
ses activités sur la plateforme technologique GSM faisant figure de norme
mondiale; Rogers Cable et Telecom, le plus grand câblodistributeur canadien,
qui propose des services de câblodistribution, d'accès Internet haute vitesse,
de téléphonie résidentielle et de vente de produits vidéo au détail, tandis
que sa division Solutions d'affaires Rogers est un fournisseur national de
solutions réseau pour la téléphonie et la transmission de données sur les
réseaux Internet à large bande, solutions offertes aux entreprises de toutes
tailles; et Rogers Media, le plus important portefeuille canadien d'actifs
médiatiques de premier ordre dans les domaines de la radio et de la
télédiffusion, du téléachat, de l'édition et du divertissement sportif.

    Mise en garde sur les énoncés prospectifs

    Le présent communiqué comprend des énoncés prospectifs et des hypothèses
portant sur le rendement futur de la société, ses activités, ses résultats
financiers et l'état de ses finances. De tels énoncés comprennent, mais sans
s'y limiter, les déclarations relatives aux objectifs de la société et à ses
stratégies pour les atteindre, ainsi que les déclarations liées aux opinions,
plans, attentes, prévisions, estimations ou intentions de la société. Les
déclarations contenant des mots comme "pourrait", "s'attend à", "devrait",
"prévoit", "suppose", "croit", "à l'intention de", "estime", "projette",
"prévisions" et d'autres expressions similaires constituent généralement des
énoncés prospectifs. De tels énoncés reposent sur les attentes actuelles ainsi
que sur l'emploi de divers facteurs et hypothèses qui, selon la société, sont
raisonnables au moment de leur rédaction. La société prévient le lecteur que
tout énoncé prospectif est par nature incertain et que les résultats réels
peuvent s'écarter considérablement des hypothèses, estimations ou attentes que
traduisent de tels énoncés. La société met donc les investisseurs en garde et
leur conseille de faire preuve de prudence lorsqu'ils analysent les énoncés
prospectifs du présent communiqué et de ne pas se fier outre mesure à ces
énoncés et à ces hypothèses. La société n'est pas dans l'obligation (et
rejette expressément toute obligation à cet égard) de mettre à jour ou de
modifier ces énoncés prospectifs ou ces hypothèses, que ce soit à la lumière
de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou de tout autre facteur, sauf
si la loi l'exige. Les lecteurs devraient prendre connaissance de tous les
risques détaillés dans le rapport de gestion de la société pour l'exercice
2006 avant de prendre quelque décision que ce soit en matière de placement.

    %SEDAR: 00003765EF c5404