Nouvelles et idées
Tous les articles

Rogers 3.0 : Intensification de la croissance et refonte de l'expérience client

Le chef de la direction réorganise la structure de l’entreprise pour
appuyer sa stratégie

TORONTO, le 23 mai 2014 /CNW/ – Rogers Communications a dévoilé
aujourd’hui un plan qui s’étalera sur plusieurs années afin d’améliorer
de manière radicale l’expérience client tout en jetant les bases
nécessaires pour stimuler la croissance des revenus et du flux de
trésorerie pour se mesurer aux standards de l’industrie.

« Je m’émerveille chaque jour de l’entreprise extraordinaire que Ted a
fondée », a déclaré Guy Laurence, président et chef de la direction,
Rogers Communications. « La variété des actifs, la culture d’innovation
et la fierté des employés sont extraordinaires. Cependant, nous avons
négligé nos clients ainsi que notre tradition de croissance et
d’innovation. Le plan que j’ai mis sur pied rehaussera considérablement
l’expérience client et nous remettra sur les rails de la croissance en
misant mieux sur nos actifs et en exécutant constamment notre stratégie
comme une seule entreprise : Rogers. »

Rogers 3.0 : Un plan complet
Rogers 3.0 est un plan à long terme qui se base sur les commentaires de
milliers de clients, d’employés et d’actionnaires. Le plan a été établi
sur les forces de l’entreprise et sert à déterminer les occasions de
croissance et d’innovation et à miser sur elles. Il aura pour base sept
priorités stratégiques :

  1. Être une entreprise canadienne à forte croissance
  2. Faire une refonte complète de l’expérience client
  3. Assurer une croissance importante dans le segment Affaires
  4. Investir dans les employés et les former
  5. Offrir partout un contenu captivant
  6. Mettre l’accent sur l’innovation et notre position de chef de file en ce
    qui a trait au réseau.
  7. Présenter un front uni sous la bannière Rogers

Structure de la gestion
Pour mener à bien le plan Rogers 3.0, nous allons recentrer nos
activités autour de la clientèle en établissant une distinction claire
entre les segments Grand public et Affaires, tout en conservant la
division Média. Tous les postes touchant à l’expérience client, y
compris ceux liés aux centres d’appel, aux opérations sur le terrain, à
la mise en marché et aux activités en ligne, seront regroupés et
chapeautés par une équipe qui relèvera du chef de la direction.

« Cette structure nous permettra d’uniformiser les activités de
l’entreprise, de préciser les sphères de responsabilités et de nous
rendre plus agiles », a indiqué M. Laurence. « Nous concentrerons nos
efforts sur des initiatives moins nombreuses, mais ayant de plus fortes
répercussions, et nous les mettrons en œuvre avec plus de précision
afin de mener à bien notre plan de match. »

La nouvelle structure :

  • Segment Grand public : Rob Bruce, président
  • Segment Affaires : Larry Baldachin*, président
  • Segment Média : Keith Pelley, président
  • Expérience client : Mike Adams*, chef de la direction de l’Expérience client
  • Gestion des marques : Dale Hooper, chef de la direction des Marques
  • Stratégie, ventes en gros et développement : Frank Boulben*, chef de la direction de la Stratégie
  • Affaires de l’entreprise : Phil Lind, vice-président principal, Affaires réglementaires et vice-président du
    conseil d’administration
  • Affaires juridiques : David Miller, chef de la direction des Affaires juridiques et secrétaire
  • Ressources humaines : Jim Reid, chef de la direction des Ressources humaines
  • Finances : Tony Staffieri, chef de la direction des Finances
  • Technologies de l’information : Linda Jojo, chef de la direction de l’Information
  • Réseau : Bob Berner, chef de la direction de la Technologie

*Direction assurée par intérim

En raison de la division du portefeuille des communications en trois
volets, Rob Bruce a décidé de quitter Rogers, mais il a accepté d’aider
Guy Laurence durant cette période de transition jusqu’à la fin de
l’année. En avril, Phil Lind a annoncé qu’il prenait sa retraite et
qu’il quitterait son poste de vice-président principal, Affaires
réglementaires à la fin de 2014. Il a toutefois accepté d’assumer des
fonctions de conseiller encore au moins trois ans, de continuer à
siéger au conseil d’administration de Rogers et de demeurer membre de
la fiducie Rogers Control. Une recherche a été lancée à l’interne et à
l’externe pour trouver des candidats pour les postes intérimaires.

À propos de Rogers Communications
Rogers Communications est une société canadienne diversifiée œuvrant
dans l’industrie des communications et des médias. Elle est le plus
important fournisseur de services sans-fil pour la transmission de voix
et de données, et l’un des plus importants fournisseurs canadiens de
services de télévision par câble, d’Internet haute vitesse et de
téléphonie. Par l’intermédiaire de Rogers Média, elle est active dans
l’industrie de la radiodiffusion, de la télédiffusion, du téléachat, de
l’édition (magazines grand public et revues spécialisées), du
divertissement sportif et des médias numériques. Rogers est inscrite à
la Bourse de Toronto (TSX) sous les symboles RCI.a et RCI.b et à la
bourse de New York (NYSE) sous le symbole RCI. Pour en savoir davantage
sur Rogers et les sociétés de son groupe, consultez www.rogers.com.

Mise en garde relativement aux déclarations prospectives, risques et
hypothèses

Le présent communiqué contient de l’« information prospective » au sens
de la législation canadienne en valeurs mobilières applicable, ainsi
que des hypothèses portant sur la structure, les activités et la
performance futures de l’entreprise présentées ci-dessus. Il faut noter
que toute information prospective est, par définition, assujettie à des
changements et incertitudes et que les résultats réels peuvent différer
sensiblement de ceux qui figurent dans l’information prospective. Un
certain nombre de risques et d’incertitudes ainsi que d’autres
facteurs, notamment la concurrence, la réglementation, la structure de
l’industrie, les systèmes et la technologie réseau, pourraient faire
différer sensiblement les résultats et événements réels de ceux qui
figurent dans l’information prospective ou pourraient susciter un
changement dans nos objectifs, stratégies et intentions actuels.  Bon
nombre de ces facteurs sont indépendants de notre volonté ainsi que de
nos attentes ou de nos connaissances actuelles. Si un ou plusieurs de
ces facteurs se concrétisaient, ou si nos objectifs, stratégies ou
intentions changeaient ou encore si d’autres éléments, notamment des
hypothèses, sur lesquels se fonde l’information prospective se
révélaient inexacts, nos résultats réels et nos plans pourraient
différer sensiblement de ce que nous prévoyons actuellement. Nous
mettons donc en garde les investisseurs d’évaluer avec toute la
prudence nécessaire les déclarations contenant de l’information
prospective et les avertissons qu’il serait déraisonnable de se fier à
de telles déclarations pour établir des droits concernant les résultats
futurs et les plans. Nous n’assumons aucune obligation (et nous nions
toute telle obligation) de mettre à jour et de modifier les
déclarations contenant de l’information prospective ou les facteurs et
hypothèses sur lesquels elles se fondent, que ce soit en raison de
nouvelles informations, d’événements futurs ou de quelque fait que ce
soit, sauf si la loi l’exige. Toute l’information prospective contenue
dans ce communiqué est visée par les avertissements aux présentes.

SOURCE Rogers Communications Inc. – Français