Skip to main content

Le budget fédéral

La ministre des Finances, Chrystia Freeland, a présenté le budget fédéral le 19 avril. Il s’agit, à bien des égards, d’un budget historique pour faire face à l’époque sans précédent que nous traversons en raison de la pandémie.

Du point de vue de l’industrie des communications, nous saluons les diverses mesures annoncées pour améliorer davantage la connectivité dans les régions rurales au Canada. Premièrement, le gouvernement a alloué 1 milliard de dollars supplémentaires sur 6 ans à compter de l’exercice 2021-2022 par l’intermédiaire du Fonds pour la large bande universelle. Selon les estimations du gouvernement, ces nouveaux fonds permettront d’offrir un accès Internet haute vitesse à 98 % de la population d’ici 2026. Dans notre article sur la connectivité en milieu rural publié en décembre 2020 (ici), nous parlions d’établir un partenariat entre le gouvernement et l’industrie pour combler le fossé qui existe entre les secteurs ruraux et urbains. Ce nouvel engagement porte le financement du Fonds pour la large bande universelle à 2,75¹ milliards de dollars et les fonds fédéraux estimés pour toute la connectivité rurale à 7 milliards de dollars². Les fonds estimés ne tiennent pas compte des millions de dollars supplémentaires dépensés par les provinces.

Deuxièmement, le gouvernement a affecté 6 milliards de dollars sur 5 ans, à compter de 2021-2022, aux infrastructures destinées aux Autochtones. La catégorie des grandes infrastructures comprend les routes praticables en tout temps, les pistes d’atterrissage du Nord, les services à large bande, les soins de santé et les établissements d’enseignement. Cet investissement s’inscrit dans notre engagement continu à offrir une connectivité accrue dans les régions rurales et éloignées. Par exemple, nous avons récemment annoncé la conclusion d’un partenariat avec la Colombie-Britannique et le gouvernement fédéral afin d’améliorer la connectivité cellulaire sur l’autoroute 16, également connue sous le nom de « route des larmes », entre Prince Rupert et Prince George³. Pendant des décennies, cette autoroute a été le théâtre d’événement tragique avec la disparition et le meurtre de nombreuses femmes, en particulier des Autochtones, qui ont été incapables d’appeler à l’aide en raison des lacunes de couverture.

Troisièmement, le gouvernement modifiera la Loi sur les télécommunications afin de permettre à l’organisme de réglementation de l’industrie, le CRTC (Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes), de communiquer plus de renseignements aux partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux qui offrent des services à large bande. Il prendra également des mesures pour éviter des retards inutiles dans les décisions du CRTC d’affecter des fonds aux bénéficiaires afin d’élargir l’accès aux services de télécommunications dans les zones mal desservies.

Nous savons que le Canada n’est pas le seul à prendre de tels engagements. D’autres pays développés exercent également des pressions pour réduire les lacunes de connectivité. Par exemple, la nouvelle administration américaine a annoncé la création d’un fonds de 100 milliards de dollars pour les services à large bande, principalement en vue de régler les problèmes de connectivité⁴. Récemment, le gouvernement italien a annoncé qu’il consacrerait 6,7 milliards d’euros (soit environ 10 milliards de dollars canadiens), ce qui représente une augmentation de 60 % par rapport à son objectif précédent, à l’expansion de son réseau à large bande⁵. 

Chez Rogers, nous continuons de connecter les Canadiens. Dans le cadre de la proposition de fusion de Rogers et Shaw, nous sommes fiers d’annoncer la création d’un fonds de 1 milliard de dollars destiné à connecter les communautés rurales, éloignées et autochtones aux services d’accès Internet haute vitesse dans les quatre provinces de l’Ouest canadien.

La pandémie a vraiment mis l’accent sur la différence faite par la connectivité en ligne dans la vie des gens, d’autant plus que nous avons dû étudier et travailler à domicile. Le dernier budget souligne à juste titre que tout investissement dans le service à large bande constitue un investissement dans l’emploi et la croissance⁶. Nous sommes tout à fait de cet avis!

Charit Katoch est directeur, Politiques publiques, chez Rogers


¹ Page 154 du document budgétaire (Budget 2021)
² Selon des estimations antérieures de 6 milliards de dollars et de 1 milliard de dollars dans le budget de 2021
³ La « route des larmes » bientôt entièrement dotée d’une connectivité cellulaire (newswire.ca)
What’s in Biden’s Infrastructure Plan? [Que comprend le plan d’infrastructure de Biden?] – The New York Times (nytimes.com)
Italy to use EUR6.7bn EU funds on broadband expansion (commsupdate.com) [L’Italie consacrera 6,7 milliards d’euros provenant de fonds destinés à la reprise économique européenne à l’expansion du service à large bande (commsupdate.com)]
⁶ Page 24 du document budgétaire (Budget 2021)