Nouvelles et idées
Tous les articles

Internet à large bande : une nouvelle étude approfondie fondée sur 52 millions de tests d'utilisateurs démontre que les services Internet offerts au Canada sont très concurrentiels à l'échelle mondiale

MONTRÉAL, le 2 févr. 2012 /CNW/ – Les résultats de 52 millions de tests
de vitesse d’utilisateurs ont démontré que le Canada se classe parmi
les meneurs en matière de performance pour la connexion Internet à
large bande. Il est aussi souvent classé parmi les dix pays qui offrent
le meilleur service en la matière, selon un nouveau rapport de
LEMAY-YATES ASSOCIÉS INC. (LYA).

LYA a établi six paramètres principaux propres au service Internet à
large bande, comprenant des indicateurs de coût et de performance,
ainsi que la pénétration du service large bande dans les foyers parmi
les pays du G7 et dans 32 pays de l’Organisation de coopération et de
développement économiques (OCDE). Se basant sur les données de plus de
52 millions de tests de vitesse d’utilisateurs, les résultats de LYA
démontrent que les services Internet à large bande au Canada  sont
beaucoup plus performants que les résultats obtenus dans des études
antérieures réalisées à l’échelle internationale, qui ne tiennent
souvent compte que des vitesses Internet annoncées.

« Les résultats de l’analyse de LYA démontrent que le service Internet à
large bande au Canada se classe souvent dans le quartile supérieur
parmi ces pays, et non en queue de classement, comme l’indiquent
certaines organisations, dont l’OCDE, » a indiqué Johanne Lemay, qui a
collaboré à la rédaction du rapport de LYA. « Le fait d’utiliser les
résultats de tests effectués par des utilisateurs fournit des données
beaucoup plus précises que celles obtenues en fonction des vitesses
annoncées par les fournisseurs de service Internet. »

Selon le rapport de LYA, le Canada se classe au septième rang de 32 pays
de l’OCDE où les services sont les moins chers, en comparant les coûts
moyens d’abonnement mensuels liés au service à large bande. Il se
classe également au douzième rang parmi 32 pays de l’OCDE en ce qui
concerne le coût moyen par mégabit par seconde de débit descendant, ce
qui est plus de deux fois mieux que le classement de l’OCDE de 2011.

Le rapport démontre également que :

  • Le Canada possède le taux de pénétration du service à large bande parmi
    les ménages le plus élevé parmi les pays du G7 avec 74 % , ce qui est
    considérablement plus élevé que celui du Royaume-Uni et de la France,
    qui est respectivement de 69,2 % et de 69 %. En utilisant les données
    les plus récentes, LYA a classé le Canada au septième rang parmi les
    32 pays de l’OCDE en fonction des mêmes paramètres, ce qui représente
    une hausse de trois rangs par rapport au classement de l’OCDE.
  • Le Canada se classe au 15rang grâce à la vitesse moyenne de son service à large bande grand
    public de 11,5 Mbps, ce qui est plus rapide que la vitesse moyenne
    selon les résultats de tests pour la France et le Royaume-Uni.

Les statistiques sont encore plus éloquentes lorsque l’on prend en
considération la grande superficie du territoire canadien et la faible
densité de sa population. Le Canada possède la meilleure performance en
matière de vitesses de transmission et de pénétration des services
large bande par rapport à d’autres pays de grande superficie, notamment
les États-Unis et l’Australie.

Cette étude a été commanditée par Rogers Communications Inc., un
important fournisseur de télécommunications canadien. LYA a établi que
non seulement les coûts et la performance liés à Internet au Canada se
classent parmi les meilleurs au monde, mais aussi qu’en moyenne les
abonnés au réseau à large bande de Rogers :

  • Profitent de vitesses de téléchargement plus rapides (15,6 Mbps) que la
    moyenne des abonnés canadiens au réseau à large bande (11,5 Mbps);
  • Paient moins cher pour chaque mégabit par seconde de débit descendant
    que la moyenne des abonnés canadiens au réseau à large bande (1,99 $
    comparativement à 2,68 $ USD PPP).

Cette étude indépendante a été dirigée par LEMAY-YATES ASSOCIÉS INC.
(LYA). La méthodologie utilisée pour l’étude a été mise au point par
LYA. La firme a également effectué des recherches considérables sur les
statistiques et la tarification liées à Internet parmi les pays du G7
et de l’OCDE, se servant des renseignements les plus récents et les
plus fiables qui étaient accessibles et des données recueillies grâce
aux essais d’utilisateurs sur le débit large bande de Ookla Inc.
L’étude dirigée par LYA fournit des résultats détaillés pour 32 pays de
l’OCDE.