Skip to main content

Faire don de soi : une journée dans la vie d’un·e participant·e au 24h Tremblant

décembre 22, 2021

Articles

C’est une cause qui ne prend pas de pause. Le 24h Tremblant est un événement caritatif annuel qui a lieu au Québec et qui est organisé par la Fondation du même nom pour soutenir divers organismes qui aident les enfants ayant un handicap physique ou mental à mener une vie enrichissante.

Chaque année, des équipes composées de 6 à 12 participant·es se relaient pendant 24 heures pour relever le défi en ski, à la course ou à la marche et recueillir des dons pour ultimement redonner au suivant.

Plus de 140 membres de l’équipe Rogers ont participé en personne et virtuellement au 24h Tremblant 2021, et ont amassé plus de 116 000 $ qui seront remis aux organismes participants de cette année, soit la Fondation Charles‑Bruneau, la Fondation du CHEO et la Fondation Tremblant.

Nous avons suivi trois membres de l’équipe qui ont noté leur expérience d’heure en heure.

Nous vous invitons à jeter un coup d’œil aux parcours de Stéphane, de Gabriella et de Marie.

Stéphane Dulong

Stéphane est directeur, Stratégie des fournisseurs, Gouvernance et contrôles, Service à la clientèle chez Fido.

Stéphane Dulong participe depuis longtemps au 24h Tremblant et travaille depuis 21 ans chez Rogers. Chaque décembre, il attend avec impatience cet événement.

« J’en suis à ma troisième année en tant que capitaine, et je dois dire que le 24h Tremblant insuffle une vigueur nouvelle à mon mois de décembre, surtout à l’approche du temps des Fêtes. Il est très important de redonner et de contribuer utilement à la santé de nos enfants. »

Pour Stéphane, le 24h Tremblant est un événement qui célèbre notre famille Rogers, les familles des enfants dans le besoin, ainsi que sa famille immédiate et ses ami·es.

« La générosité des membres de notre équipe chez Rogers et la détermination de toutes les personnes participantes ont un effet unificateur. Je suis très fier de notre région. »

Samedi

9 h 30 : Le temps était plutôt mauvais quand je me suis réveillé; il y avait beaucoup de vent et de pluie. J’ai pris un moment pour penser à tous les enfants dans le besoin que nous avons aidés grâce à cette initiative. Cette journée était la leur. Même si la météo n’était pas de notre côté, j’ai mis la main à la pâte en tant que capitaine, et je me suis lancé dans des appels sur Teams pour motiver mon équipe!

Midi : C’est un départ! J’ai parcouru les 5 premiers kilomètres avec ma fille de 17 ans. C’était un moment magique. Je me sentais en excellente forme.

16 h : Ma fille a parcouru 5 autres kilomètres avec moi. C’était un moment père-fille merveilleux. Le soleil commençait à se coucher quand la pluie a cessé, enfin!

17 h 30 : J’ai mangé un bon souper pour me donner de l’énergie et j’ai pris une petite pause. J’en ai profité pour regarder le récital de danse de mes filleules. En sortant, je sentais de la douleur dans mes jambes, et je me suis rendu compte que la prochaine étape de la course serait ardue.

21 h 30 : Mon ami Bruno s’est joint à moi pour courir 10 kilomètres. Le vent était intense et nous avons dû sauter par-dessus des branches d’arbres tombées et des ordures qui avaient été projetées sur notre trajet. C’était presque apocalyptique. À la fin des 10 kilomètres, mes jambes étaient sur le point de flancher, mais j’y suis arrivé! J’ai pris une douche et bu des liquides pour me réhydrater, et je me suis endormi vers 1 h. J’espérais me reposer un peu avant de recommencer quelques heures plus tard.

Dimanche

3 h : Le réveil a été difficile, mais je devais persévérer. Dehors, le vent soufflait aussi fort, alors j’ai décidé de parcourir 7 kilomètres sur le tapis roulant. C’était long et épuisant, cela va sans dire, mais j’ai terminé! J’ai pris une douche et j’ai fait une autre sieste vers 4 h 45.

8 h : Tout le monde dormait encore lorsque mon réveille-matin a sonné à 7 h 40. Le soleil s’était levé et le vent soufflait toujours très fort. J’ai quitté la maison pour courir 5 kilomètres. J’avais mal, mais pas comme je m’y attendais. Je me sentais si fier de moi. De retour à la maison, j’ai pris une autre douche et j’ai déjeuné.

11 h 30 : Mes 2 filles et ma femme m’ont accompagné pour les 5 derniers kilomètres de la course. Le 24h Tremblant peut être résumé en un seul mot : « famille ». Nous recueillons des dons pour les enfants dans le besoin et leur famille. Tout se résume à ça : la famille.

Gabriella Di Clemente

Gabriella est chef principale, Fournisseurs, chez Fido.

Gabriella a entendu parler pour la première fois du 24h Tremblant l’an dernier par l’intermédiaire de Stéphane Dulong, son capitaine d’équipe. Pour elle, cet événement est une belle occasion de changer les choses à long terme.

« Il n’y a pas de mots pour décrire le sentiment que procure le fait de participer à cette initiative en équipe et de recueillir des fonds pour une cause aussi incroyable, affirma-t-elle. Tout le monde s’est montré extrêmement solidaire et chacun a su motiver les autres. »

Elle nous a également parlé de l’enfant parrainé par son équipe, Enzo, âgé de 6 ans, qui est en rémission à la suite d’une leucémie aiguë lymphoblastique. Enzo a passé plusieurs années à l’hôpital où il a été traité. Ses parents lui rendaient visite à tour de rôle pour lutter à ses côtés. Ce sont des organismes comme la Fondation du CHEO qui ont appuyé sa famille pendant cette période difficile. 

« Je ne peux pas imaginer ce que ces enfants et leur famille ont vécu et vivent encore. Lire sur Enzo et sur tout ce qu’il a vécu nous a motivés encore plus à participer », raconta Gabriella.

Parcours de Gabriella

Samedi 11 décembre

10 h : Je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit, mais je me suis réveillée très enthousiaste à l’idée de participer à cette initiative!

Midi : Ma première marche a duré une heure. Les routes étaient couvertes de glace et de neige fondante, mais j’étais déterminée à marcher pour Enzo, pour notre commanditaire, et pour tous les enfants qui avaient besoin de nous.

13 h : Je viens de terminer ma première marche et je me sens très bien. J’ai reçu énormément d’encouragement de la part de mes collègues et ami·e·s sur les médias sociaux, et même quelques dons de plus!

20 h : Je me prépare pour ma marche suivante. C’est très venteux à l’extérieur, mais, encore une fois, ce n’est pas ça qui va m’arrêter.

21 h : Je viens de terminer mon deuxième défi, et je l’ai trouvé difficile. Les rafales atteignaient 100 kilomètres à l’heure, mais j’ai tenu bon et j’ai terminé! Je suis fière de moi!

Dimanche 12 décembre

7 h : Je me suis réveillée débordante d’énergie pour ma dernière marche ce matin. Le plus beau, c’est de pouvoir marcher avec le soleil qui se lève. Quelle belle façon de commencer la journée!

8 h : J’ai terminé mon dernier défi. C’était difficile ce matin. Mes jambes et mes pieds étaient fatigués, mais j’ai tout de même marché 5 kilomètres. Je suis très heureuse d’avoir participé une fois de plus au 24h Tremblant! Je ressens un sentiment d’accomplissement et je suis très fière de notre équipe.

Marie‑Josée Goulet

Marie Josée est directrice, Processus opérationnels, Rogers service Affaires.

Marie‑Josée a entendu parler du 24h Tremblant en 2019. Depuis, elle y participe chaque année. Cette fois-ci, c’est à titre de capitaine qu’elle représente son équipe.

« J’ai motivé l’équipe pendant les activités de collecte de fonds et j’ai établi le calendrier pour le 24h Tremblant en tenant compte des préférences de l’ensemble des membres. Notre équipe était composée de 13 membres, et on a amassé 16 800 $. »

Cet événement revêt une importance toute particulière pour Marie, puisque son frère, Michel, a été diagnostiqué avec le spina-bifida à la naissance. Malgré les défis, c’est grâce à la recherche, aux nouvelles technologies et à des causes caritatives comme le 24h Tremblant que Michel peut mener une vie incroyable.

« J’espère qu’un jour, tous les enfants pourront mener une vie saine. Les fonds amassés au 24h Tremblant contribuent à trouver de nouveaux remèdes pour les aider à surmonter leurs difficultés », dit-elle.

Samedi 11 décembre

7 h : Notre « 24 heures » devait commencer à midi, mais j’ai décidé de me réveiller plus tôt! J’étais un peu nerveuse, parce que les prévisions météorologiques annonçaient beaucoup de pluie verglaçante cette journée-là, alors je me demandais quelles seraient les conditions pendant la première heure.

Midi : L’événement a officiellement été lancé! J’ai envoyé un mot d’encouragement à mon équipe et à la personne qui devait commencer en premier. J’étais impatiente de commencer. La pluie s’était arrêtée et le beau temps semblait vouloir se pointer le bout du nez.

14 h 55 : J’ai enfilé ma veste Rogers et je me suis préparée à entamer mon heure de marche avec mon amie Celine. Il faisait très beau et la température était douce! Je me sentais fière d’avoir l’occasion de participer à cet événement incroyable. J’ai parcouru environ 5 kilomètres en une heure.

Dimanche 12 décembre

3 h 45 : Mon réveille-matin a sonné à 3 h 30 et je me suis préparée pour mon tour à 4 h! Il ventait très fort et je n’avais pas beaucoup dormi, mais j’ai pensé aux raisons pour lesquelles je participe et aux enfants qui n’ont pas d’autre choix que de se battre pendant leurs traitements. C’est là où j’ai trouvé toute ma motivation.

5 h 8 : Au retour de ma marche, les routes étaient très glacées par endroits. Nous avons dû faire preuve d’une grande prudence, mais nous avons réussi! Le temps était beaucoup plus froid et c’était extrêmement venteux, alors je suis retournée me coucher quelques heures avant mon dernier tour à 11 h! 

10 h 55 : C’était l’heure de mon dernier tour avant la clôture de l’événement! J’étais fatiguée et je n’avais pas beaucoup dormi, mais j’étais extrêmement fière de moi et de mon équipe pour tout ce que nous avions accompli.

Midi : Nous avons réussi! Au cours des 30 dernières minutes, quelques membres de l’équipe et moi avons fait un appel sur Teams pour célébrer nos 5 derniers kilomètres! À l’an prochain, 24h Tremblant!