Skip to main content

Du bureau au café du coin, les Canadiens* veulent redéfinir le « lieu de travail »

novembre 27, 2013

Nouvelles

Photo_Asset_1

Selon un sondage de Rogers, un tiers des Canadiens travaillant à temps
plein seraient prêts à voir diminuer leur salaire ou à sacrifier des
jours de vacances ou des avantages sociaux pour pouvoir travailler à
distance

Les Canadiens n’ont pas accès aux plus récentes technologies sur leur
lieu de travail

TORONTO, le 27 nov. 2013 /CNW/ – Le lieu de travail tel que nous le
connaissons est en train de changer. Selon le nouveau rapport sur
l’espace de travail connecté de Rogers présenté par Harris Decima, la
technologie et la connectivité jouent un rôle clé dans cette
transformation.

Le rapport indique que près de la moitié des Canadiens – notamment des
baby-boomers comme des membres de la génération Y – trouvent important
de pouvoir profiter des plus récentes technologies dans le cadre de
leur travail et d’avoir la possibilité d’y accéder de n’importe où,
mais n’ont pas les ressources ou les politiques d’entreprise leur
permettant de concrétiser cette vision. Ces éléments exerceront de plus
en plus d’influence sur les décisions futures liées à l’emploi.

« Il est évident que l’évolution vers un espace de travail connecté
donnera l’occasion aux petites et aux grandes entreprises d’exercer une
influence sur la productivité et de stimuler l’innovation, a affirmé
Steve Van Binsbergen, vice-président, Segment Affaires, Rogers
Communications. Les entreprises qui permettent à leurs employés de
travailler en passant d’un appareil à l’autre et d’un environnement à
un autre de façon transparente mettent tout en place pour améliorer le
moral des employés et l’expérience des clients. »

Le rapport sur l’espace de travail connecté de Rogers évalue les
opinions et les perceptions des Canadiens à l’égard de la technologie
pendant la transition à un espace de travail connecté. Cette recherche
a permis de dégager quatre tendances importantes :

  1. Certains Canadiens sont prêts à sacrifier une partie de leur salaire et
    des jours de vacances pour pouvoir travailler de n’importe où
  • Un tiers des Canadiens (33 %) disent qu’ils seraient prêts à sacrifier
    quelque chose (une partie de leur salaire, des jours de vacances ou des
    avantages sociaux) pour travailler à distance.
  • Plus de la moitié (59 %) des Canadiens indiquent qu’à l’avenir, un
    horaire de travail souple et la possibilité de travailler à distance
    seront de grandes priorités pour eux dans le choix d’un employeur.
  • Les Canadiens veulent avoir accès aux plus récentes technologies, mais
    ils ne veulent pas faire une croix sur les interactions en personne
    • La satisfaction professionnelle de près de la moitié (47 %) des
      Canadiens augmenterait si leur employeur leur donnait accès aux plus
      récents outils et services technologiques.
    • Les baby-boomers sont aussi nombreux que leurs collègues de la
      génération Y à considérer comme important l’accès aux technologies de
      pointe (70 % et 66 %, respectivement).
    • Près de huit Canadiens sur dix (76 %) pensent que la collaboration en
      milieu de travail améliore leur productivité.
  • Les Canadiens sont prêts à effacer la frontière entre la vie
    professionnelle et personnelle (appareil personnel utilisé à des fins
    professionnelles)
    • Un quart des Canadiens (23 %) qui utilisent deux téléphones intelligents
      le font parce que leur employeur ne leur permet pas de relier leur
      appareil personnel au serveur de l’entreprise.
    • Plus de la moitié de Canadiens (54 %) qui utilisent leur téléphone
      intelligent autant à des fins personnelles que professionnelles
      trouvent acceptable que leur employeur mette en place des politiques de
      sécurité.
  • Les travailleurs canadiens choisiront davantage des ordinateurs
    portables et des tablettes à l’avenir plutôt que des ordinateurs de
    bureau
    • De nos jours, les Canadiens passent la plus grande partie de leur
      journée de travail à se servir d’un outil de travail classique comme un
      ordinateur de bureau (45 %) et une ligne fixe (10 %).
    • Mais à l’avenir, les Canadiens préféreraient employer des ordinateurs
      portables (40 %), des tablettes (15%) et des téléphones intelligents
      (10 %) en tant qu’outil de travail principal.

    « Les technologies évoluent et redéfinissent le milieu de travail
    canadien, a affirmé M. Van Binsbergen. Nous travaillons avec des
    clients partout au pays afin de leur offrir ce que nous appelons le
    concept de l' »entreprise connectée », allant au-delà de la technologie
    classique de bureau tout en mettant en œuvre des solutions qui
    répondent aux besoins de lieux de travail en constante évolution. »

    Pour télécharger le rapport sur l’espace de travail connecté de Rogers,
    cliquez sur le lien SlideShare suivant

    Pour savoir comment Rogers propose le concept d’entreprise connectée aux
    sociétés canadiennes, cliquez sur le lien suivant : rogers.com/enterprise

    À propos de Rogers Communications

    Rogers est une société canadienne diversifiée œuvrant dans l’industrie
    des communications et des médias. Elle est le plus important
    fournisseur de services sans-fil pour la transmission de voix et de
    données, et l’un des plus importants fournisseurs canadiens de services
    de télévision par câble, d’Internet haute vitesse et de téléphonie. Par
    l’intermédiaire de Rogers Média, elle est active dans l’industrie de la
    radiodiffusion, de la télédiffusion, du téléachat, de l’édition
    (magazines grand public et revues spécialisées) et du divertissement
    sportif et des médias numériques. Rogers est inscrite à la Bourse de
    Toronto (TSX) sous les symboles RCI.a et RCI.b et à la bourse de New
    York
    (NYSE) sous le symbole RCI. Pour en savoir davantage sur Rogers et
    les sociétés de son groupe, consultez www.rogers.com.

    *Méthodologie du sondage :

    Un sondage en ligne a été réalisé par Harris/Decima auprès d’un
    échantillon national de n = 1 001 Canadiens âgés de plus de
    dix-huit ans, travaillant à temps plein pour une entreprise ou une
    organisation et n’étant pas travailleurs indépendants. Le sondage a été
    mené en français et en anglais entre le 17 et le 30 octobre 2013. Les
    données ont été pondérées pour reproduire la répartition réelle de la
    population par âge, par sexe et par région, conformément aux données du
    Recensement de 2011.

    SOURCE Rogers Communications Inc. – Français

    Bas de vignette : « La technologie est en train de redéfinir le marché du travail canadien. Selon un nouveau rapport sur l’espace de travail connecté de Rogers dévoilé aujourd’hui – les Canadiens passent la plus grande partie de leur journée de travail à se servir d’un outil de travail classique mais préféreraient employer des ordinateurs portables, des tablettes et des téléphones intelligents en tant qu’outil de travail principal. (Groupe CNW/Rogers Communications Inc. – Français) ». Lien URL de l’image : http://photos.newswire.ca/images/download/20131127_C5310_PHOTO_FR_33902.jpg