Skip to main content

Des médias imprimés aux médias numériques : Notre nouvelle stratégie de contenu de magazines

septembre 30, 2016

Articles

Les Canadiens passent plus de huit heures par jour sur leur téléphone sans-fil, leur tablette ou leur ordinateur alors que les médias imprimés sont en déclin. Ces derniers ont d’ailleurs connu une baisse de 18 % depuis 2012*. Dans la foulée de cette tendance croissante à la consommation de contenu numérique, nos marques de magazines sont de plus en plus lues en version numérique.

En raison de l’engouement croissant des clients pour le contenu numérique, nous apportons des changements clés à notre portefeuille de magazines pour répondre aux défis continus auxquels fait face l’industrie des médias imprimés. Nous allons dans la même direction que notre lectorat en multipliant le contenu numérique de nos marques de magazines.

Voici un résumé des changements :

  • Les magazines FLARE, Sportsnet, MoneySense et Canadian Business seront offerts exclusivement sur le web et sous forme d’applications à partir de janvier 2017. Du nouveau contenu sera affiché chaque jour.
  • Quatre magazines resteront diffusés en format imprimé tout en offrant du nouveau contenu numérique par l’intermédiaire de Texture, de leur édition numérique, de leur site web et de leur application.
    • La fréquence de l’impression de trois magazines sera réduite à compter de janvier 2017 : Maclean’s (une fois par mois), Châtelaine (six fois par année) et Today’s Parent (six fois par année).
    • HELLO! Canada demeurera une publication hebdomadaire.
    • Les versions imprimées sortiront en même temps que les versions numériques dans Texture, sauf Maclean’s, qui paraîtra chaque semaine dans Texture.
  • Nous nous concentrerons sur nos marques de langue anglaise, axées sur cinq piliers : le divertissement, le style de vie, la parentalité, les nouvelles et actualités et les sports. Par conséquent, cet automne, l’entreprise:
    • se départira de toutes ses publications interentreprises, puisqu’elles ne font plus partie de ses priorités principales;
    • se départira de Châtelaine, de LOULOU et de L’actualité, toujours dans l’objectif de mettre l’accent sur ses marques de langue anglaise. Bien consciente que ces marques reconnues requièrent une attention particulière pour bien servir le marché francophone, l’entreprise a mis en place un processus mûrement réfléchi pour s’assurer qu’elles trouvent un nouveau preneur de calibre.

Dans l’optique de cette nouvelle stratégie, l’entreprise s’est engagée à investir plus de 35 millions de dollars en capital et en marketing pour créer et faire la promotion du contenu numérique et pour faire la transition vers une infrastructure essentiellement numérique. En accélérant ce changement, nous serons mieux en mesure de nous adapter aux changements qu’exige notre lectorat et de continuer à offrir aux clients du contenu de qualité sur les plateformes qui leur convient le mieux.

*Source : Observateur des technologies médias d’après une étude eMarketer