Skip to main content

Commentaires de Joe Natale à l’Assemble générale annuelle de 2017

avril 19, 2017

Discours

C’est mon premier jour chez Rogers! C’est un honneur pour moi d’être ici.

En réfléchissant à ce que je dirais aujourd’hui, je me suis laissé inspirer par la riche histoire de l’entreprise, son potentiel de croissance, la passion de l’équipe et notre puissance dans les secteurs du sans‑fil, du câble, des affaires interentreprises et des médias – tout cela n’a pas d’égal dans l’industrie.

Ted a bâti une entreprise incroyable, que j’ai toujours admirée. C’est vraiment un honneur d’être votre nouveau chef de la direction.

Permettez-moi de commencer par remercier Alan, la famille Rogers et tous les membres du conseil d’administration pour leur soutien et ce mandat fantastique qu’ils m’ont confié.

Je veux aussi adresser mes plus sincères félicitations à l’équipe de direction et aux 25 000 membres de l’équipe pour les résultats du premier trimestre : des données impressionnantes sur le nombre d’abonnés, une forte croissance du chiffre d’affaires, des profits et un flux de trésorerie disponible en hausse, sans oublier des progrès remarquables sur le plan du taux de désabonnement.

Ensemble, nous poursuivrons sur cette lancée.

Évidemment, je n’ai pas l’intention de présenter mon plan aujourd’hui. Après tout, je ne suis en poste que depuis 11 heures! C’est qu’Alan a commencé à compter à minuit une. Mais je peux vous assurer que je vais travailler avec l’équipe, à court terme, afin de définir des priorités stratégiques claires et précises.

Tout au long de ma carrière de dirigeant, je me suis concentré sur quatre piliers :

Premièrement, j’ai la ferme conviction que la culture d’entreprise prime tout le reste. C’est le fondement de la prospérité durable, en particulier dans une industrie comme la nôtre où tout change rapidement. Peter Drucker a déjà dit que la culture ne faisait qu’une bouchée de la stratégie! Il s’agit de créer un environnement dans lequel les gens peuvent s’épanouir professionnellement et personnellement. Il faut créer un environnement dans lequel les idées se transforment en action, sous le signe de la souplesse et de l’engagement indéfectible. Il est important de créer une culture reposant sur des valeurs qui favorisent le succès de Rogers et de son équipe.

Deuxièmement, je crois qu’une équipe ne peut réussir que si elle fait de l’expérience client une obsession. Nous connaîtrons le succès si nous examinons chaque idée et chaque changement du point de vue du client. Toutes les plus grandes entreprises se sont construites sur cette conviction. Cela veut dire que tout le monde, sans exception, a un rôle à jouer. Je pense qu’il n’y a que deux rôles en affaires : servir le client ou soutenir ceux qui servent le client. C’est pourquoi Rogers s’est donné comme mission d’améliorer l’expérience client il y a quelques années. Je suis impressionné par ses progrès à ce chapitre. Il y a encore beaucoup de travail à faire, mais la tendance est positive.

Troisièmement, la croissance doit être au cœur de l’exploitation comme de la gestion financière. Nous devons chercher à actionner tous les leviers qui sont à notre disposition, que ce soit l’innovation ou l’investissement, pour favoriser la croissance. Tant comme ingénieur que comme dirigeant d’entreprise, l’innovation a toujours été ma passion. Dans un monde numérique qui évolue rapidement, se démarquer par l’innovation est d’une importance vitale. Le défi consiste à mettre en place des innovations qui sont propres à Rogers et qui intéressent la clientèle. Mais l’innovation n’est pas une fin en soi. Elle doit en tout temps être au service de la croissance rentable.

En somme, j’estime qu’une culture appropriée permet de faire du client la priorité absolue, ce qui se traduit par une croissance durable et la création de valeur.

Enfin, je crois en l’importance de la responsabilité communautaire et sociale. Je suis d’avis que quand une entreprise va bien, elle se doit de soutenir les collectivités dans lesquelles elle fait des affaires. Rogers a d’exceptionnels antécédents de générosité qui remontent à l’époque de Ted et je compte bien poursuivre cette tradition.

Mais ce ne sont que quelques idées.

Après tout, j’ai commencé ce matin!

Au cours des prochaines semaines, je veux prendre le pouls de notre équipe, de nos clients et de nos actionnaires pour formuler nos priorités stratégiques.

Dès demain, je me rendrai sur le terrain pour rencontrer les techniciens des services de câble et recueillir leurs commentaires. Au cours des prochains jours, je visiterai aussi des magasins et des centres d’appel afin de voir à quoi ça ressemble d’être notre client et de le servir jour après jour. Écouter les clients et passer à l’action en fonction de leur rétroaction, c’est pour moi essentiel.

J’aimerais d’ailleurs remercier nos clients de faire affaire avec nous et nos actionnaires, de nous accorder leur confiance.

Je suis très heureux et j’ai hâte de passer aux choses sérieuses. Je suis prêt! Rogers est une société canadienne exceptionnelle à l’avenir prometteur.

J’ai la ferme intention de travailler avec Edward, Alan et l’équipe de haute direction pour assurer une transition en douceur.

Notre objectif à tous est clair : faire fructifier l’héritage de Ted et travailler ensemble pour écrire le prochain chapitre de l’histoire de l’entreprise qu’il a créée. ​

Merci.​