Skip to main content

« Une bouée de sauvetage numérique » – aider à sauver la vie des femmes et des enfants en situation de crise

avril 26, 2021

Articles

Si vous êtes une femme victime de violence, veuillez visiter hebergementfemmes.ca pour trouver la maison d’hébergement ou de transition la plus près pouvant vous offrir sécurité, espoir et soutien

C’est sur l’autoroute 16, connue sous le nom de « la route des larmes », que se trouve la maison Amber House. Il s’agit d’un lieu sûr pour les femmes et les enfants qui fuient la violence à Prince George, en Colombie-Britannique, et c’est aussi l’endroit où ils peuvent commencer à planifier leur avenir. Bally Basi, gestionnaire des programmes communautaires, sociaux et de justice de la Prince George and District Elizabeth Fry Society, explique qu’une partie essentielle du plan de sécurité pour ces femmes consiste à leur permettre de communiquer en toute sécurité afin d’obtenir du soutien en cas d’urgence.


Amber House est l’une des quelque 325 maisons d’hébergement et de transition pour femmes au sein de communautés partout au Canada que Rogers soutient en leur faisant don de milliers de téléphones et de forfaits, offrant ainsi aux femmes et à leurs enfants une bouée de sauvetage numérique. Face à l’augmentation des listes d’attente pour les maisons d’hébergement et de transition pour femmes, les travailleurs de première ligne en intervention d’urgence, comme Mme Basi, affirment que ces appareils sauveront des vies de femmes en permettant à ces dernières de rester connectées en toute sécurité à des ressources essentielles, en particulier pendant les périodes de confinement.  

Plus que jamais, l’accès à des appareils, à des forfaits et à une couverture réseau est d’une importance vitale. Rogers a récemment annoncé l’expansion de la couverture de son réseau sans-fil, y compris la 5G, en Colombie-Britannique afin de combler des écarts importants le long de deux corridors clés, notamment l’autoroute 14 et l’autoroute 16, connue sous le nom de « la route des larmes ». Pendant des décennies, cette autoroute a été le théâtre tragique de la disparition et du meurtre de nombreuses femmes, en particulier des Autochtones, qui ont été incapables d’appeler à l’aide en raison des lacunes de couverture. Lorsque la construction de ces nouvelles tours sera terminée le long de l’autoroute 16 à la fin de l’année prochaine, le projet assurera une couverture cellulaire sur plus de 250 km d’autoroute entre Prince George et Prince Rupert, améliorant ainsi la sécurité de tous. 

Nous procédons également à l’expansion de la couverture de notre réseau sans-fil dans l’est de l’Ontario, y compris le long de 11 000 km de routes principales. D’ici 2025, lorsque la construction de nouvelles tours sera terminée, le projet permettra d’améliorer la sécurité de tous dans les 113 municipalités et communautés autochtones de la région, y compris celle de femmes dont la vie peut dépendre de la possibilité de faire un appel d’urgence.