Skip to main content

Une lueur d’espoir pour les gens dans le besoin cet hiver.

Nous avons certes passé un temps des Fêtes quelque peu différent cette année, mais pour les centaines de milliers de Canadiens sans abri au pays, cet hiver représente un défi sans précédent. La situation n’a pas échappé à Rino Gombocz, gestionnaire, Assurance du service chez Rogers, qui s’efforce chaque jour de réduire l’impact de la pandémie de COVID-19 sur ce groupe vulnérable de sa communauté.

Il y a cinq ans, Rino a commencé à travailler au bureau de Rogers à Newmarket. Durant son trajet du matin, il a remarqué qu’un grand nombre de sans-abri fréquentaient l’établissement Inn from the Cold, un organisme à but non lucratif qui fournit un refuge sécuritaire aux personnes sans domicile. 

Interpellé à donner un coup de main, Rino a communiqué avec l’organisme pour savoir comment il pouvait s’impliquer. « Le refuge a indiqué avoir besoin de bottes, de manteaux, de couvertures et d’autres articles chauds pour l’hiver », explique Rino. « J’ai donc commencé à faire des collectes de vêtements, en demandant à tous les employés du bureau de donner des articles usagés qui pourraient aider. »

Ce qui a commencé par une collecte de vêtements à l’échelle locale s’est rapidement transformé en un effort collectif dans toute la région du Grand Toronto. Nous avons sollicité la collaboration des amis, des familles et des collègues, que ce soit pour donner du temps, de la nourriture, de l’argent ou des vêtements. Les collègues de Rino ont été inspirés par la mission de l’organisme et la volonté de Rino d’en faire plus pour sa communauté. Ils ont commencé à donner de leur temps au refuge le vendredi soir, où ils fournissent maintenant des repas maison à environ 150 membres de la communauté chaque semaine.

Cinq ans plus tard, Rino est encore plus impliqué dans l’organisme Inn from the Cold. Il travaille à fournir des ressources et des occasions d’emploi aux membres de la communauté qui cherchent à acquérir des connaissances pratiques pendant les périodes difficiles. Cette année, durant les Fêtes, Rino a partagé sa passion pour redonner avec sa femme et ses deux enfants, qui l’ont aidé à servir le souper de Noël au refuge. Il prévoit aussi se joindre à des centaines d’autres Canadiens le 20 février prochain pour soutenir « La nuit la plus froide de l’année », une marche annuelle familiale qui respecte les directives de sécurité en matière de COVID-19, afin d’amasser des fonds pour des organismes caritatifs venant en aide aux personnes sans abri qui souffrent et qui ont faim.

Alors que nous réfléchissons à l’année qui vient de finir et à nos souhaits pour 2021, l’histoire de Rino nous rappelle à quel point redonner a des effets positifs et durables, tant pour la personne qui donne que pour nos communautés. « Il n’y a rien de plus gratifiant que l’expérience de donner au suivant. Si vous souhaitez faire du bénévolat, je vous recommande de trouver une cause qui vous passionne et d’y mettre tout votre cœur. »

Qu’il s’agisse d’un mot gentil ou d’un coup de main, nous pouvons tous jouer un rôle pour aider notre prochain cette année. Et les actions des citoyens attentionnés d’un bout à l’autre du pays, comme Rino, peuvent représenter une lueur d’espoir pour une personne dans le besoin et réchauffer une froide nuit d’hiver.

Soutenir les contributions personnelles comme celle de Rino pour sa communauté.

L’une des façons dont Rogers aide à faire du Canada un meilleur pays.