Skip to main content

Le pouvoir au féminin! Tout a commencé par une souris spécialiste dans la résolution d’énigmes pour la lauréate de la Bourse d’études Ted Rogers, Francesca Berkoh.

Il y a plus de 1,1 milliard de filles sur la planète, et elles sont prêtes à partir à la conquête du monde! Le dimanche 11 octobre, nous soulignons leur force et leur potentiel à l’occasion de la Journée internationale de la fille des Nations Unies. Le thème de cette année est « Ma voix, l’égalité pour notre avenir », et met l’accent sur l’acquisition de nouvelles compétences pour être en mesure de choisir leur avenir, ainsi que sur l’activisme afin d’accélérer les changements sociaux.

Ici, au Canada, nous sommes inspirés par de jeunes leaders comme Francesca Berkoh, lauréate d’une Bourse d’études Ted Rogers pour la promotion de 2020. La candidature de Francesca pour l’obtention d’une bourse a été présentée par Canada en programmation, un organisme qui se consacre à l’enseignement de compétences numériques comme la programmation auprès de Canadiens, en particulier les femmes, les jeunes Autochtones, les nouveaux Canadiens et les personnes handicapées. Maintenant étudiante en informatique à l’Université Carleton, nous avons demandé à Francesca de nous parler de ses inspirations et ses réflexions sur les femmes dans les domaines des STIM :

Qu’est-ce qui a fait naître chez vous la passion pour la programmation?

Geronimo Stilton. Je pense que ses romans ont fait naître en moi l’amour pour la résolution de mystères et d’énigmes. Lorsque j’ai découvert la programmation, je suis tombée amoureuse avec l’idée que je pouvais résoudre des énigmes pour gagner ma vie.

Pourquoi croyez-vous qu’il est important pour les jeunes femmes d’acquérir des compétences en programmation? Qu’est-ce que cela signifie pour le Canada et le monde?

À l’heure actuelle, il existe des disparités entre les sexes dans le domaine des technologies. L’accroissement du nombre de femmes dans les domaines des STIM permet d’apporter des perspectives nouvelles et diversifiées, porteuses de solutions novatrices pour les générations à venir. 

Quelle femme vous inspire pour réaliser vos rêves?

Malala Yousafzai. La témérité dont elle fait preuve pour protéger ses droits et ceux des filles qui l’entourent m’inspire. Je m’accroche à cette idée, à son courage, quand je doute de ma capacité de réaliser mes rêves. 

Que diriez-vous à une petite fille curieuse au sujet de la programmation et des ordinateurs, mais qui pense que c’est seulement pour les garçons?

Apprendre à programmer, c’est comme de découvrir la clé permettant d’accéder à un superpouvoir! Avec seulement quelques lignes de code, vous pouvez créer des programmes qui peuvent avoir une incidence énorme sur la vie des autres. Les filles peuvent faire tout ce que les garçons font… et parfois même mieux. Si vous réprimez votre curiosité pour la technologie, vous ne connaîtrez jamais la mesure de votre potentiel.

Quelle incidence voulez-vous avoir sur le monde grâce aux compétences que vous êtes en train d’acquérir?

Mon objectif de carrière est de créer une série d’applications de service, chacune utile à un groupe de personnes vulnérables et mal desservies dans notre société en particulier. La technologie est un outil puissant, et je l’utiliserai pour aider ceux qui m’entourent et marquer leur existence. Je veux leur donner une voix et améliorer leur qualité de vie.

Cette année marque le huitième anniversaire de la Journée internationale de la fille des Nations Unies. Quels conseils donneriez-vous à la personne de 8 ans que vous étiez?

Ne doute pas de toi, n’aie pas peur d’échouer! Si tu laisses la peur de l’échec prendre le dessus, tu n’arriveras pas à atteindre tes rêves.  

Depuis 2018, Rogers a versé 375 000 $ en dons communautaires Ted Rogers à Canada en programmation et à Actua pour des programmes qui soutiennent les filles dans les domaines des STIM. Francesca était l’une des cinq jeunes femmes de la promotion 2020 parmi les boursières ayant participé aux programmes de Canada en programmation. Aider les jeunes par l’éducation, ainsi que les femmes dans les programmes de sciences, de technologie, d’ingénierie et de mathématiques, n’est qu’une des initiatives de Rogers pour faire du Canada un meilleur pays pour tous ceux et celles qui y vivent.

Aider les jeunes par l’éducation.

L’une des façons dont Rogers aide à faire d’ici un meilleur pays.