Skip to main content

Comment un don ponctuel pour Noël s’est transformé en quelque chose de bien plus grand.

2020 a été une année inoubliable, qui a touché la vie de tous les Canadiens. Tout au long de cette année, les histoires de gentillesse et d’humanité sont ressorties partout au pays.

La pandémie de COVID-19 a mis en lumière et renforcé le besoin vital d’aider les autres. Cependant, certains, dont Shawna Curtis, membre de notre équipe Marketing des réseaux, ont compris que l’esprit de générosité était présent bien avant la pandémie.

Shawna est une bénévole de longue date de Robertson House de Toronto. Ses gestes de gentillesse et de générosité continus nous rappellent avec émotion que tous les dons, quelle que soit leur taille, peuvent faire une grande différence dans la vie des Canadiens partout au pays.

Parlez-nous de Robertson House et de votre expérience de bénévolat auprès de cet organisme. Comment cela a-t-il commencé?

Robertson House est un refuge pour les femmes et les enfants qui traversent une période difficile de leur vie. Il offre un toit, de la nourriture, des services d’intervention en cas de crise, du counseling et du soutien pour trouver un logement permanent.

Il y a plusieurs années, notre équipe a recueilli des cartes-cadeaux et des cadeaux de Noël à donner à des organismes locaux. Nous avons découvert Robertson House. Dès que j’ai franchi la porte d’entrée, je savais que ce refuge était très spécial. Il y avait un bel arbre de Noël bien garni de décorations maison, des enfants de tous âges et de tous horizons qui jouaient aux cartes sur le plancher, des mères assises en cercle qui berçaient des bébés. Ils ont tellement apprécié notre don que j’ai su que je voulais soutenir ce genre d’efforts dans notre communauté.

Que s’est-il alors passé? Comment cette visite est-elle devenue une cause qui vous tient tellement à cœur?

L’année suivante, mon équipe a tenu la première journée de plaisir en famille. Un de mes collègues, qui est entraîneur, a organisé un camp de soccer dans un parc local. Pour les jeunes enfants, nous avons mis en place une fête amusante dans leur cour extérieure, avec roulettes à faire tourner et peinture faciale.

Au cours des trois dernières années, nous avons pu faire ce qui suit :

  • Chaque été, nous avons organisé une journée de plaisir en famille, ainsi qu’un camp de soccer et une foire pour les jeunes enfants et des manucures pour les mères.
  • Chaque automne, nous organisons une collecte de vêtements chauds afin que les enfants et les mères (qui arrivent souvent au refuge avec seulement le strict minimum) puissent se réchauffer pendant les mois d’hiver.
  • Pour la fête des Mères, nous avons organisé un événement lié aux Toronto Blue Jays. Nous avons pu obtenir un chapeau et un chandail pour chacun des enfants et commander de la pizza pour Robertson House (afin que les cuisiniers puissent avoir la soirée de congé) et regarder le match de la fête des Mères sur le grand écran du refuge.
  • Ces dernières années, nous avons également organisé un événement des Fêtes où chaque membre de notre équipe apporte un cadeau pour un enfant (au lieu que nous échangions des cadeaux). Nous apportons ensuite le cadeau au refuge et nous organisons une fête lors de la journée pédagogique de décembre.
    • L’an dernier, nous avons pu demander à Cendrillon, à Spiderman et à Frosty de venir nous rendre visite et de prendre des photos avec les familles. Celles-ci ont pu ensuite imprimer les photos et les mettre dans les cadres que fabriquaient les enfants!

Il est important pour moi que nous appuyions régulièrement l’équipe de Robertson House et que nous ne nous contentions pas d’assister à un événement et à une séance de photos une fois par année. Je communique avec le refuge tout au long de l’année pour voir comment nous pouvons aider à répondre aux besoins des mères, des enfants et du personnel. En 2020, Rogers s’est engagée à offrir du soutien aux femmes et à leurs enfants dans les communautés à risque partout au pays. Nous avons été en mesure de donner des tablettes pour aider les jeunes à accéder à leurs programmes scolaires en ligne. Nous organisons également un service d’aide aux devoirs en ligne pour l’an prochain.

Qu’est-ce qui vous a incitée à commencer à appuyer Robertson House?

J’ai travaillé plus de 10 ans dans le domaine de la santé communautaire, où je voyais quotidiennement la pauvreté, l’itinérance, la maladie et la solitude. Mais j’ai aussi vu la résilience et l’audace de la part de gens qui, dans bien des cas, se trouvaient dans les situations les plus tristes. Et cela m’a inspirée.

Mon équipe a été formidable : elle s’est jointe à moi pour soutenir les activités, en faisant des dons d’argent et de vêtements, mais surtout en consacrant du temps. Qu’il s’agisse d’offrir une pédicure aux mères en parlant avec elles de leur musique préférée, d’organiser un match de basketball improvisé dans la cour ou de travailler à un projet artisanal, les liens humains sont inestimables. Il est très important de montrer aux gens qu’ils méritent qu’on leur consacre du temps et de l’attention et qu’on rie avec eux.

Les Fêtes approchant à grands pas, les Canadiens se demandent comment ils peuvent redonner. Quelles sont certaines des façons dont nous pouvons aider ceux qui en ont besoin pendant la période des Fêtes?

Nous avons la chance de travailler pour une entreprise qui encourage le bénévolat et qui redonne aux communautés où nous vivons et travaillons. Dans une année que même un auteur de romans de science-fiction n’aurait pu imaginer, les Fêtes seront également difficiles pour bien des gens. Cette année, nous effectuons une collecte virtuelle de jouets pour Robertson House. Nous recueillons des dons et nous demandons aux membres de l’équipe de choisir un jouet spécial pour chaque enfant, puis de l’emballer et de le livrer à temps pour les Fêtes.

Alors que vous planifiez vos réceptions des Fêtes de cette année, pensez à ceux qui vivent dans des conditions très difficiles. Le travail des refuges locaux est très important et, à cette période de notre histoire, il l’est plus que jamais. Le personnel aimable et dévoué qui travaille au sein de ces organismes est très reconnaissant de tout geste que nous posons, qu’il s’agisse d’un don en argent ou de quelque chose d’aussi simple que commander du café et des beignets pour l’équipe.

Que diriez-vous aux autres qui songent à s’impliquer davantage et à soutenir leurs communautés locales?

Je qualifie souvent mon bénévolat d’égoïste (vous pouvez vous moquer de moi si vous voulez). C’est égoïste, en ce sens que cela me fait sentir bien. Il est formidable d’être en mesure de miser sur les avantages que j’ai eus dans la vie et d’aider quelqu’un qui n’a peut-être pas eu autant de chance que moi.

Je crois également qu’en 2020, comme jamais auparavant, nous avons compris à quel point il est important d’appuyer nos communautés locales, car ce sont des personnes et des entreprises qui nous aident pendant les périodes difficiles. La vie peut changer en un instant, et il se peut qu’un jour, nous ou une personne que nous aimons ayons besoin du soutien de notre communauté. J’espère toujours que si cela devait se produire, je verrais la gentillesse dont mon équipe et Rogers ont fait preuve au cours des quatre dernières années.

Soutenir les contributions personnelles comme celle de Shawna pour sa communauté.

L’une des façons dont Rogers aide à faire du Canada un meilleur pays.