Sécurité sur Internet et pour les courriels et les messages texte

Retourner à nouvelles

Renseignements importants concernant la Journée de la protection des données… et tous les autres jours!
28 janvier 2019

Vos renseignements personnels sont importants. Gardez-en le contrôle et veillez à les protéger.

Cela semble logique, mais comment est-ce possible lorsque la création de presque tous les comptes en ligne exige que vous fournissiez des renseignements personnels (comme votre nom, votre adresse électronique ou votre date de naissance)?

Pour souligner la Journée nationale de la protection des données (le 28 janvier) nous encourageant tous à savoir comment et où notre information est utilisée et partagée, voici quelques conseils pour protéger vos données tous les jours :

1. Définissez des mots de passe uniques et hautement sécurisés

En définissant des mots de passe distincts pour vos comptes en ligne, ceux-ci seront mieux protégés. Assurez-vous également de mettre à jour vos mots de passe de façon périodique.

2. Ne dévoilez pas tous vos mystères en ligne

Les applications de médias sociaux ont tendance à mettre à jour leurs paramètres de confidentialité de temps à autre, alors il est important de les vérifier périodiquement pour veiller à ce que vos renseignements demeurent confidentiels.

3. Verrouillez vos appareils

Vos téléphones intelligents, tablettes et ordinateurs portatifs sont des voies d’accès directes à vos courriels et à vos comptes bancaires et de magasinage en ligne. Protégez-les à l’aide d’un code ou d’un motif de sécurité et verrouillez toujours vos appareils lorsque vous ne les utilisez pas.


 

Protégez vos données
16 octobre 2018

Il est difficile de rester à l’affût de toute l’information que nous partageons et à laquelle nous avons accès sur tous nos appareils. Voici quelques conseils utiles pour vous aider à protéger vos données.

  • Protégez vos renseignements en ligne. Nous sommes nombreux à effectuer des achats et des transactions bancaires sur le Web et nous utilisons beaucoup de comptes et de mots de passe. Assurez-vous de vider régulièrement la mémoire cache du navigateur et de supprimer les fichiers témoins pour retirer les authentifiants de session qui peuvent être stockés localement. Ceci est particulièrement important si vous avez travaillé sur un ordinateur public.
  • Pensez avant de cliquer. Ne cliquez pas sur un pourriel ou une fenêtre contextuelle dans un site Web.
  • Utilisez le Wi-Fi public de manière futée. Le Wi-Fi public peut être un endroit où les cybercriminels peuvent espionner si vous n’êtes pas prudent. Soyez prudent si vous accédez à des renseignements de nature délicate comme les services bancaires ou les achats en ligne par le biais d’un réseau Wi-Fi public.
  • Visitez les sites sécurisés. Assurez-vous de voir HTTPS au début de l’adresse du site Web et le symbole « verrouillé » pour savoir que les sites Web que vous visitez sont sécurisés.
  • Empêchez vos déchets numériques de parler. Votre corbeille pourrait valoir de l’or pour quelqu’un d’autre. Supprimer les fichiers ne les fait pas disparaître. Videz les corbeilles de votre ordinateur, utilisez des applications permettant de vous assurer que le contenu de vos disques durs est effacé et déchiquetez vos documents confidentiels.
  • Activez-les. Si vos enfants sont en ligne, utilisez le contrôle parental s’il est disponible.


 

La saison de l’hameçonnage dure toute l’année. Ne tombez pas dans le piège!
16 octobre 2018

L’hameçonnage renvoie à un « faux » message dont le but est d’amener quelqu’un par la ruse à faire quelque chose à son insu qui l’expose à des risques. Cela peut comprendre le partage de renseignements personnels ou le téléchargement de virus, comme des logiciels malveillants ou des logiciels espions.

Voici sept questions pour vous aider à éviter d’être victime d’hameçonnage :

  1. Reconnaissez-vous l’expéditeur? Un « faux » expéditeur a souvent une adresse électronique qui diffère de son nom ou qui n’a pas de lien avec celui-ci.
  2. Remarquez-vous des fautes de grammaire ou d’orthographe? Celles-ci sont courantes en hameçonnage.
  3. Cela semble-t-il (pratiquement) trop beau pour être vrai? Survolez les liens pour vérifier si l’URL semble légitime avant de cliquer.
  4. Vous demande-t-on une réponse ou une action rapide? Avant de paniquer (et de cliquer), vérifiez si l’URL utilise le chiffrement (https://).
  5. Y a-t-il une pièce jointe? Les fichiers qui ont l’air inoffensifs, comme des documents Word et PDF ou des images, peuvent être des virus s’ils sont téléchargés.
  6. Vos renseignements personnels sont-ils demandés? Ceci devrait vous alerter immédiatement! Les grandes institutions comme les banques et les services gouvernementaux ne demanderont pas l’envoi de renseignements personnels par courriel.
  7. Modifiez-vous vos mots de passe régulièrement? C’est une façon simple, mais importante de se protéger. Au cas où ce serait difficile pour vous de retenir votre mot de passe, utilisez des outils de gestion de mots de passe.

Vous pouvez transférer les courriels suspects à abuse@rogers.com


 

Hameçonnage par message texte : une nouvelle technique de fraude
16 octobre 2018

Avez-vous déjà reçu un message texte vous offrant la « liberté financière » ou vous avertissant de « frais bancaires non autorisés »? Bons ou mauvais, ces exemples ne représentent qu’une partie des tactiques utilisées par les escrocs pour leurrer les gens à ouvrir le lien d’un message texte et à partager des renseignements confidentiels.

L’hameçonnage par message texte est semblable à l’hameçonnage, mais se fait par messagerie texte, la technologie qui sous-tend les textos ordinaires. Ce type de fraude ne se limite plus aux boîtes de réception!

4 conseils pour repérer les messages texte d’hameçonnage :

  1. Sentiment d’urgence. Ils peuvent inciter à réagir rapidement au moyen d’un avertissement ou d’une récompense.
  2. De la pure fantaisie. Offres monétaires, récompenses ou offres d’emploi qui semblent attrayantes.
  3. Liens ou pièces jointes étranges. Ils peuvent comprendre toutes sortes de liens, de pièces jointes ou d’images.
  4. Hors de l’ordinaire. Messages provenant d’expéditeurs improbables, tels que des banques ou des entreprises qui demandent des renseignements, ou même un ami qui demande quelque chose de louche.

Vous pouvez transférer les messages texte suspects à 7726 (SPAM).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Fréquence d’envoi des courriels